Invité : Philippe Gobet : "Les douceurs de l'enfance"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 24/04/2013Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Elise Lucet : Une odeur? Celle du chocolat qui fond dans la casserole.

Philippe Gobet : Le chocolat qui fond, le bon lait avec de vanille. Déjà, cette odeur qui envahit la maison est fabuleuse. le quatre-quarts, le financier au miel, les madeleines. C'est simple, mais il faut respecter la recette à la lettre.

Philippe Gobet : J'ai la chance d'être pâtissier et cuisinier. La pâtisserie à l'égard de la cuisine est très précise. Si on se loupe au départ, c'est raté. Il faut tout faire correctement.

Elise Lucet : Vous donnez des recettes de votre tante, et vous racontez aussi à quel souvenir vous associez un dessert? C'est de la transmission.

Philippe Gobet : Oui, on a tous dans notre famille des points de repère. Moi, ma tante venait les dimanches et elle amenait de la mousse au Pour les oeufs à la neige, on attendait les pêchers en fleurs. Elle me demandait de chercher des petites feuilles de pêcher. Elle mettait ces fleurs dans la crème anglaise.

Elise Lucet : Vous qui dirigez les Ecoles Lenôtre, vous faites tout pour transmettre ce ce patrimoine culinaire.

Philippe Gobet : On ne s'improvise pas professeur. On peut être très bon cuisinier mais pas bon professeur; Il faut avoir le sens du partage. Savoir faire partager les recettes. Aujourd'hui, mercredi jour des enfants.

Elise Lucet : Vous recevez tous les mercredis des enfants.

Philippe Gobet : Pour les petits, ce sont des cours d'une heure et demie. Pourles grands, 3 heures de cours et ils repartent avec ce qu'ils ont réalise. C'est important de montrer qu'on peut faire des choses en patisserie.

Eliser Lucet : Philippe Gobet et Lenôtre, "Les douceurs de l'enfance, 80 recettes de pâtisseries et gourmandises", chez Hachette Cuisine.

Comme chaque mercredi, nous avons une pensée pour les Français toujours retenus en otage dans le monde : six dans le Sahara, un au Nigéria et un au Mali. L'incertitude demeure sur le sort de Philippe Verdon, que ses ravisseurs affirment avoir exécute. Nous ne les oublions pas.

C'est la fin de cette édition. Merci de l'avoir suivie. Tout de suite, la météo avec Philippe Verdier. A 20H, vous avez rendez-vous avec David Pujadas.

Le JT
Les autres sujets du JT