Invité : Philippe Bouvard, "Philippe Bouvard de A à Z, le numéro 1 de la formule"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 04/09/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il a fait rire des millions d'auditeurs pendant 47 ans dans l'émission radio la plus écoutée de France. Sa recette : un travail acharné et un savant mélange de culture et d'humour gaulois. Aujourd'hui, il publie un recueil de bons mots dont lui seul a le secret. Notre invité des Cinq Dernières Minutes est Philippe Bouvard. Bonjour et merci d'être avec nous pour "Philippe Bouvard de A à Z, le numéro 1 de la formule". C'est publié chez Flammarion. C'est tout vous, ce titre, un clin d'oeil, un bon mot.

Philippe Bouvard: Oui, c'est moi qui ai trouvé le titre. Longtemps j'ai tiré à la ligne, comme les journalsites qu'on payait à la ligne. C'est un retour aujourd'hui vers la concision qui exige moins d'écriture.

Elise Lucet : Comment vous viennent ces formules qui font mouche.

Philippe Bouvard : Je me suis progarmmé comme ça. et je ne sais me programmer autrement.

Elise Lucet : C'est un abécédaire, ça va de A à Z.

Philippe Bouvard : Il y a des formulantes amusantes. Ma préférée rélévé dé l'humour noire. C'est la définition du mot toit : le plancher des vivants et le toit des.

On prend quelques exemples : A comm« ablution.

Philippe Bouvard: c'est la charge affective des mots Je fais mes ablutions, mais c'est une salle de bain en marbre. ablution, C comme Centre, D comme dépuoille, G comme Goinfre, l comme impasse, J comme Jésuite, M comme Morveux, S comme Selfie.

Philippe Bouvard: les bons pères ont perdu leur lation avec moi.

Elise Lucet : On vous surnomme l'Humoraliste.

P. Bouvard: C'est un néologisme que j'ai formé à mon usage. Pour indiquer que je ne détestais pas l'humour qui est mon aggne-pain. Avec l'age et un esprit critique, j'en ai fait un seul mot.

Elise Lucet : Tr aussi très joyeux.

P. Bouvard: je suis tellement content d'exercer mes métiers, car j'en ai plusieurs. Après 62 as d'exercice de ces métiers, j'ai toujours autant d'enthousiasme. Je suis toujours prêt pour les nouveaux défis Je traite tous els sujets avec tous les interlocuteurs. Il fallait friser le grand age comme le mien pour oser un tel défi.

Elise Lucet : Il y a quelques semaines, vous avez tourné une page en cessant d'animer Les Grosses Têtes, vous étiez à la barre de l'émission depuis 47 ans.

Philippe Bouvard : J'ai tourné les pages, je suis en train d'en écrire d'autres. Elles sont tout aussi passionnantes.

Elise Lucet : Ce livre vous ressemble avec ces formules ciselées, mais vous ne pensez pas que l'homme cultivé et intelligent que vous êtes aurait pu avoir une autre carrière que celle d'amuseur.

Philippe Bouvard : Ce n'est pas un métier, c'est un honneur. Et comme on touche 35 euros, ça ne nourrit pas. Vosu m'imaginez en habit d'académicien.

Elise Lucet : Merci à vous. "Philippe Bouvard de A à Z", sous titré "le numéro 1 de la formule".

Le JT
Les autres sujets du JT