Invité : Marc Giraud, l'amoureux de la nature

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 12/06/2013Durée : 00h49

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cette image tendre et insolite maintenant de ce lion de mer.

Il est naturaliste, écrivain, journaliste, conférencier. Amoureux de la nature, il aime transmettre sa passion au grand public. Pour lui, l'extraordinaire de la vie est souvent juste à portée de main ou de regard. Et notre invite des Cinq Dernières Minutes, c'est Marc Giraud. Bonjour et merci d'être avec nous. Vous allez nous faire entrer la nature dans ce studio grâce à votre livre : "La nature en bord de chemin", publié chez Delachaux et Niestlé. Dès le 1er chapitre, vous nous expliquez les bénéfices de la baladothérapie.

Marc Giraud : Oui, on vient de voir ds images qui font du bien. Des études scientifique dit que c'ets bon pour notre immunité. Notre inconscient est influencé par les paysages.

Elise Lucet : c'est très imagé.

Marc Giraud : La plupart des 700 photos sont de moi et un photographe a fait quelque clichés.

Elise Lucet : Un chapitre est intitule "La forteresse fleurie". C'est quoi, cette forteresse fleurie.

Marc Giraud : C'est la haie ! Notre patrimoine naturel et culturel. Ça a été fait en tant que forteresse pour se défendre. Notre Boacge nomrand reésistait aux obus de la guerre. Ce sont des refuges précieux de vie.

Elise Lucet : Vous nous parlez aussi de tous ces petits oiseaux qui peuplent nos villes et nos campagnes. On apprend par exemple que le rouge-gorge est assez arrogant et jaloux de son territoire.

Marc Giraud : Oui, c'est un agressif, il est rouge. Si on met une boulette de laine rouge, il attaque : c'est un ennemi pour lui. Il est très nerveux et se croit chez lui tout le temps. Au printemps ses testicules ont augmente de 300 fois.

Elise Lucet : Vous connaissez tous les chants des oiseaux. Vous êtes bilingue quasiment? Vous pouvez reproduire ces chants.

Marc Giraud : J'aimerai vous faire le rossignol. Je pourrais imiter un oiseau que personne ne connaît. C'est tsss. Tssss. C'est un oiseau verdâtre qui fait partie du patrimoine.

Elise Lucet : on apprend que beaucoup d'abeilles sont solitaires, qu'elles ne vivent pas en ruche.

Marc Giraud : Oui, on parle toujours de l'abeille qui fait du miel mais ce n'est qu'une espèce. Il y a 1000 espèces d'abeilles solitaires qui vivent dans les chemins. Certaines dorment dans les fleurs. Les mâles domrent dans les fleurs.

Elise Lucet : Ou que le pissenlit est adepte du chômage.

Elise Lucet : Et pourquoi les hirondelles ont quitte les villes.

Marc Giraud : Il pleut surtout dans le Nord ça fait des flaques. Et ensuite la boue sert aux irondelles pour leur nid. Les villes sont trop propres donc il n'y a plus d'hirondelles.

Elise Lucet : Si certains hommes parlent à l'oreille des chevaux.

Marc Giraud : Oui, les animaux domestiques ont doit les voir en tant qu'animaux. Et de regader leur gestuelle, les cavaliers le savent bien, les oreilles baissees c'est mauvais.

Elise Lucet : Et le renard est un éboueur.

Marc Giraud : Oui, pour moi il devrait être une espèce protégée. Il nettoie les bords de chemin. Un renard s'attaque a 6000 rongeurs. Une fois j'en ai vu une avec des moustaches, des queues de campagnols dans la bouche. Elle nourrit ses renards avec cela. Les rongeurs détruisent nos cultures il faut des prédateurs. Le renard protège le blé, la farine, nos gâteaux ! On a fait la chasse de manière cruelle parfois.

Elise Lucet : Vous nous apprenez qu'il suffit d'ouvrir les yeux.

Marc Giraud : Ce n'est pas un livre "chian-tifique". Il faut aller dehors, regarder, écouter. On a beaucoup de messages par les animaux et on est bien dehors.

Elise Lucet : Ça se lit très facilement. Merci Marc Giraud. "La nature en bord de chemin", chez Delachaux et Niestle.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==