Invité : Christian-Louis Eclimont : "Le Tour de France en 100 histoires extraordinaires"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 21/06/2013Durée : 00h49

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Christian-Louis Eclimont est l'invite des "Cinq Dernières Minutes". Bonjour et merci d'être avec nous pour votre livre, "Le Tour de France en 100 histoires extraordinaires" chez First Editions. Quand on vous demande en quelle année vous êtes né, vous répondez quoi ? Christian-Louis Eclimont : Je suis ne la même année que la victoire de Lousion Bobet en 1953. Je note les événements en fonction du.

Elise Lucet : Vous balayez un siècle d'histoire du Tour de France, de 1903 à 2012. Comment expliquez-vous le succès de cette compétition ? Qu'a-t-elle de particulier au-delà de l'exploit sportif ? Christian-Louis Eclimont : C'est un événement patrimonial. Il a pris son essor avec les congés payés en 1936. Le Tour de France visite la France, c'est un événement fédérateur.

Elise Lucet : Le Tour a failli s'arrêter en 1905 car celui de 1904 a été tragique. Du chauvinisme des régions.

Christian-Louis Eclimont : Il y a eu plein de bagarres et d'événements crapuleux. Un cycliste a été attaqué par des hommes masqués. Vers Nîmes, il y a eu une bagarre générale, les organisateurs ont tiré en l'air pour séparer la foule. Des clous ont été semés et le vainqueur a été déclassé.

Elise Lucet : En 1934, le Tour prend un tournant important. C'est le début de la médiatisation. Et un coureur passe de sportif à héros. Racontez-nous l'histoire de René Vietto. Christian-Louis Eclimont : René Vietto a sauvé la tunique de Magne. Il est devenu une idole. C'était u, homme de très fort caractère. Ses mots sont restés, il disait "René Vietto n abandonne pas, il se retire.

Elise Lucet : Vous évoquez aussi Yvette Horner, grande figure de l'animation. Christian-Louis Eclimont : Yvette Horner avait commencé le tour juchée sur une voiture. Les médecins du Tour lui ont déconseillé de jouer ainsi. L'année suivante, elle jouait à l'intérieur. Elle a surgi car elle jouait à l'intérieur avec un micro.

Elise Lucet : on regarde ensemble un extrait avec Fignon.

Regardez Laurent qui est assis. On veut vivre avec lui les minutes les plus terribles de sa carrière. Il était le vainqueur du Tour ce matin. 50 secondes d'avance sur Greg LeMond. Il a tout perdu. Car on ne termine pas 2e du Tour de France. 2e, pour Laurent Fignon, ça ne l'intéresse pas.

Elise Lucet :C'est dramatique. Versailles-Paris est une étape mythique du Tour. En 64, Poulidor avait été défait par Anquetil. Fignon souffrait d'une induration àla selle. Ces 8 secondes sont le plus petit écart enregistre sur le tour. Il est devenu très populaire après cet evene ment. Merci Christian-Louis Eclimont. "Le Tour de France en 100 histoires extraordinaires", chez First Editions C'est la fin de ce journal. Merci de l'avoir suivi. Tout de suite, la météo. A lundi, même lieu, même heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==