Invité : Antoine Duléry, "Antoine Duléry fait son cinéma"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 30/09/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il est devenu une figure familière du petit ou du grand écran. Premier ou second rôle, souvent plein d'humour dans "Camping" par exemple ou dans "Les petits meurtres d'Agatha Christie". Il a un talent, il imite des dizaines de personnalités du cinéma. Voici maintenant l'invité des Cinq Dernières Minutes. Cet invité est Antoine Duléry. Bonjour et merci d'être avec nous pour "Antoine Duléry fait son cinéma". C'est au Grand Point Virgule à Paris. Il y a aussi une tournée partout en France. On vous aime déjà beaucoup à l'écran et là, on vous découvre. Vous êtes un imitateur hors pair. D'où vient cet incroyable talent ? Quel a été le déclic.

Antoine Duléry: Je suis un imitacteur. Je n'avais fait dans le film de Claude Lelouche. J'ai essayé d'écrire une histoire où les imitations ne font pas partie d'une soirée. Je suis toujousr à raconter la dernière blague dans les soirées. J'emmène le spectateur dans plein d'univers différents.

Elise Lucet : Vous imitez Luchini, Serrault, De Niro. Luchini, ça donne quoi.

Antoine Duléry : Fabrice est très important. Il imite Patrick Chesnais.

Antoine Duléry : ma femme est tellement paresseuse qu'elle ne fait pas son âge.

Elise Lucet : Vous êtes incroyable! De temps à autre, je parle aux spectateurs et parfois je l'emmène ailleurs.

Elise Lucet : C'est Jean-Paul Belmondo qui vous a donné envie de faire ce métier.

Antoine Duléry : Je voulais être Belmondo dans ma jeunesse. Jean-Paul a tout fait, je voulais devenir comme lui. Je l'ai rencontré. Il est venu me C'est un hommage que je rends à tous ces acteurs. On rigole de tout, avec beaucoup d'émotion. Je parle aussi de la vie d'aujourd'hui.

Elise Lucet : Vous imitez aussi des voix de femmes, notamment Barbara. Il chante "Les Aigles" de Barbara Il imite Pierre Arditi Il y a plien de choses qui se passent car je n'arrive pas à partir de cette soirée. A la fin, il se retrouve tout seul, un peu comme ma vie.

Elise Lucet : Tout le monde est mort de rire sur le plateau. Vous ne travaillez pas pour trouver ces voix. C'est un don.

Antoine Duléry : C'est très vampirisant. J'arrive à choper les accents. J'ai cassé la biscotte. Il imite Serrault.

Elise Lucet : Merci beaucoup.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==