Interview avec Teddy Riner

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 26/04/2014Durée : 00h40

M. Drucker : Bonsoir Teddy Riner, bravo. Vous venez de décrocher votre 11e titre majeur, vous êtes le judoka le plus titré de l'histoire, vous avez été blessé à l'épaule pendant un moment, vous n'avez plus combattu depuis huit mois. Cela ne vous a pas empêché de l'emporter. Comment avez-vous abordé cette compétition.

T. Riner : Je n'étais pas plus tendu que d'habitude. J'avais beaucoup d'appréhensions pendant la préparation. Maintenant, c'est vrai, c'est chose faite, la médaille est de mon côté, mais je ne suis pas encore content de mon judo, il manquait un peu d'agressivité, de dynamisme. Je n'avais pas beaucoup de sensations. Il faut bosser pour les Jeux dans deux ans et les championnats du monde fin août.

M. Drucker : Comment abordez-vous les Championnats du monde? Dans quel état d'esprit? Deux ans avant les Jeux olympiques, c'est assez.

T. Riner : C'est assez long long. Quand on regarde bien, on était à Londres il n'y a pas si longtemps. Ça va arriver très vite, il faut se préparer. Je vais continuer comme j'ai toujours fait. Le travail paie. Je vais mettre les bouchées doubles car il me manque beaucoup de condition physique, de la précision sur les attaques ou sur les mains.

M. Drucker : Vous avez 25 ans, vous êtes un jeune père de famille. Pensez-vous déjà à votre reconversion? Est-il encore trop tôt.

T. Riner : Ça dépend, quels Jeux olympiques, 2016 ou 2020? Je ne sais pas. Je ne pense pas aux reconversions. Le moindre sou, je Ie le mets de côté pour plus tard, pour mon avenir, pour ma petite famille. Mais je n'ai pas encore réfléchi à quand je m'arrêterai. J'espère bien faire les choses en 2016 et parfaire en 2020.

M. Drucker : Merci d'avoir été avec nous.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==