Disney rompt son contrat avec le youtubeur star PewDiePie après une vidéo contenant des propos antisémites

Dans deux séquences, le vidéaste le plus suivi sur YouTube demandait à des inconnus de prononcer des messages antisémites en échange de cinq dollars.

Le Youtubeur Felix Kjellberg, alias PewDiePie, le 7 novembre 2015 à Stockholm (Suède).
Le Youtubeur Felix Kjellberg, alias PewDiePie, le 7 novembre 2015 à Stockholm (Suède). (JONAS EKSTRMER / TT NEWS AGENCY / AFP)

Coup dur pour la plus grande star de YouTube. PewDiePie, vidéaste comptant plus de 53 millions d'abonnés sur la plateforme, a vu Disney rompre le contrat qui les liait en raison de plusieurs vidéos contenant des séquences ou des messages antisémites, révèle le Wall Street Journal (article payant) mardi 14 février.

Dans ces vidéos, qui ont depuis été supprimées, le jeune Suédois de 27 ans visitait Fiverr, un site où des individus proposent de rendre divers services en échange de cinq dollars (4,7 euros). Dans l'une des séquences, il demandait à des jeunes Sri-Lankais de s'esclaffer en brandissant une pancarte où il était écrit "Mort aux juifs", tandis que dans l'autre, il demandait à un homme déguisé en Jésus de prononcer les mots "Hitler n'a absolument rien fait de mal".

"Les vidéos en question sont inacceptables"

Sur son blog personnel, PewDiePie (de son vrai nom Felix Kjellberg) s'est défendu de tout antisémitisme et a expliqué avoir voulu démontrer "l'absurdité" de certaines plateformes.

J'essayais de démontrer à quel point le monde moderne était fou (...). J'ai pour cela choisi quelque chose qui me semblait absurde : le fait que certains soient prêts à n'importe quoi pour cinq dollars.Felix Kjellbergsur tumblr

Ces explications n'ont visiblement pas convaincu Maker Studios. La société de production spécialisée, rachetée par Disney en 2014 pour 500 millions de dollars (471 millions d'euros), a confirmé au Wall Street Journal son intention de rompre le contrat qu'elle avait passé avec le vidéaste le plus suivi de YouTube. "Bien que Felix soit connu pour ses provocations et son irrévérence, il est cette fois allé clairement trop loin, et les vidéos en question sont inacceptables", a expliqué un porte-parole au quotidien économique.

Quinze millions de dollars gagnés en 2016

Cette affaire pose, en tout cas, la question de l'indépendance des créateurs de contenus sur YouTube vis-à-vis des réseaux chargés d'assurer leur promotion, estime TechCrunch (en anglais). "Tout le charme de YouTube réside dans le fait de permettre l'existence de contenus indépendants, sans soutiens financiers majeurs. Il sera donc intéressant d'observer si [PewDiePie] adoucit ses propos à l'avenir (peu probable) ou si Maker Studios ajuste sa politique en matière de recrutement de stars indépendantes (possible)", écrit le site internet.

Le Suédois n'aura vraisemblablement pas de difficultés à se remettre de cette déconvenue : en 2016, il se classait en tête des vidéastes les mieux rémunérés de YouTube, avec un revenu estimé par Forbes (en anglais) à 15 millions de dollars (14,1 millions d'euros).