VIDEO. "Envoyé spécial" : Tor, la porte d'accès à la face cachée d'internet

Ce réseau dans le réseau est parcouru par les initiés en toute discrétion. Le magazine de France 2 s'intéresse à ce web parallèle qui sert aussi bien aux délinquants qu'aux combattants pour la liberté.

France 2/Francetv info

On y trouve de tout : drogue, armes, numéros de cartes de crédit ou sites de pédophilie, en toute liberté et dans l’anonymat total. Mais c'est aussi de là que peuvent agir les cybermilitants traqués par les dictatures. Le magazine "Envoyé spécial" a diffusé, jeudi 14 novembre sur France 2, un reportage sur cet internet parallèle : le darknet.

Cette sphère n'est pas référencée, et donc inaccessible aux moteurs de recherche habituels. Ces réseaux bis permettent aux organisations criminelles de tisser une toile en toute discrétion grâce, par exemple, au logiciel Tor, acronyme de "The Onion Router", une porte ouverte sur le darknet.

Dans ces mondes parallèles, le pire côtoie le meilleur : le darknet est aussi utilisé par des cybermilitants surveillés par des dictatures, ou des hacktivistes qui bataillent pour un internet totalement libre et anonyme, comme Telecomix, un groupe de prodiges en informatique qui organisent des opérations coups de poing. Leur principal fait d'armes : le piratage de l'internet syrien, il y a deux ans.

Cette sphère n\'est pas référencée, et donc inaccessible aux moteurs de recherche habituels.
Cette sphère n'est pas référencée, et donc inaccessible aux moteurs de recherche habituels.