Trois fantasmes autour de la nouvelle Xbox

La dernière-née des consoles de salon de Microsoft doit être dévoilée mardi. Les rumeurs sur ses nouvelles fonctionnalités inquiètent les fans de jeux vidéo.

Des visiteurs d\'un salon de jeux vidéo à Tokyo (Japon) jouent sur une Xbox 360, le 15 septembre 2011. La sortie de la nouvelle Xbox est attendue pour la fin de l\'année 2013.
Des visiteurs d'un salon de jeux vidéo à Tokyo (Japon) jouent sur une Xbox 360, le 15 septembre 2011. La sortie de la nouvelle Xbox est attendue pour la fin de l'année 2013. (KIM KYUNG HOON / REUTERS)

Petite révolution ou future déception ? Microsoft doit présenter, mardi 21 mai à 19 heures, lors d'une conférence de presse, sa prochaine console de salon, qui pourrait s'appeler Xbox 720 ou encore Durango. Alors que la Xbox 360 s'est vendue à plus de 75 millions d'exemplaires dans le monde, la nouvelle venue est particulièrement attendue depuis que le concurrent Sony a dévoilé certaines caractéristiques de sa PS4 en février.

Plusieurs questions agitent la sphère des fans de jeux vidéo. D'autant que les rumeurs font craindre une nouvelle machine certes puissante, mais aux fonctions plus restrictives. Alors que la conférence de presse s'annonce riche en "surprises", selon le patron de la division interactive Entertainment Business de Microsoft, Aaron Greenberg, francetv info revient sur les fantasmes qui entourent la sortie de la nouvelle Xbox, prévue pour la fin de l'année.

Une connexion internet obligatoire ? 

Parmi les éventuelles fonctionnalités de la Xbox, c'est celle qui a fait couler le plus d'encre : une connexion permanente à internet serait indispensable, le joueur devant s'identifier en ligne avant chaque utilisation. Une capture d'écran dévoilant une partie de la documentation de la console, publiée en mars par le site VG Leaks (en anglais), est à l'origine de l'inquiétude des joueurs, expliquait en mars Numerama.fr "'Avec cette orientation 'toujours alimentée, toujours connectée' dans la conception de la console, les joueurs pourront rapidement et facilement profiter de leurs divertissements connectés, sans attendre le redémarrage de la console ou l'installation de mises à jour", indique le site spécialisé, citant le document.

Une façon de vérifier l'authenticité de la copie, et donc de lutter contre le piratage. Mais le système est handicapant en cas de coupure internet. La partie pourrait ainsi s'interrompre au bout de trois minutes sans connexion, souligne le site gameblog.fr.

Cependant, il y a quelques semaines, un mémo interne à Microsoft fuite, laissant penser cette fois que l'obligation ne serait plus d'actualité. "Il y a un certain nombre de situations où les utilisateurs peuvent s'attendre à [la] voir fonctionner sans connexion internet", détaille le site gamekult.fr. La conférence de mardi pourrait répondre définitivement à cette interrogation.

La fin des jeux d'occasion ?

"Requise de plus en plus pour lutter contre le piratage, la connexion obligatoire et permanente n'interdit pas nécessairement l'apparition d'un marché de l'occasion", explique Numerama. C'est pourtant l'autre principale critique faite à cette connexion internet permanente : sous prétexte de bloquer les copies pirates, elle ne serait qu'un moyen déguisé pour Microsoft d'empêcher la revente ou le prêt de jeux vidéo, qui crée un important manque à gagner, selon L'Expansion.fr.

Mais cette orientation est risquée pour Microsoft. Le patron des boutiques spécialisées GameStop, cité par LeFigaro.fr, affirme réaliser 48% de ses bénéfices avec l'occasion, et juge "peu probable qu'une majorité de nos clients achète une console qui ne permet pas de lire des jeux d'occasion"Là encore, les amateurs espèrent qu'une bonne surprise sera annoncée au cours de la conférence de presse.

Concernant la gamme de jeux disponibles, en revanche, il n'y a pas grand-chose à attendre de cette présentation : "Le choix semble avoir déjà été fait, et il se comprend tout à fait : le 21 [mai], on parle de la vision et de la nouvelle console, on se garde les jeux pour l'E3", le plus grand salon international du jeu vidéo, qui aura lieu en juin à Los Angeles (Californie), détaille un spécialiste sur gameblog.fr

Un "flicage" via le capteur Kinect ?

La dernière spécificité évoquée concerne le capteur Kinect, une petite caméra capable d'analyser les mouvements des joueurs. Le Kinect 2.0 serait plus performant, bénéficiant d'un plus grand angle, et doté d'un capteur infrarouge.

Mais une autre annonce fait frémir certains joueurs : dans la nouvelle version de la Xbox, il deviendrait obligatoire de brancher le capteur Kinect pour pouvoir utiliser la console, ce qui fait craindre à certains la possibilité d'un espionnage en règle par Microsoft : "Connexion internet obligatoire + Kinect requis pour que la console se lance ? Ou comment fliquer les gens bien profond...", écrit ainsi orakaa sur le forum génération-nt.com. D'autres relativisent, comme fac, sur le forum jeuxvideo.com : "En quoi une identification par kinnect implique que Microsoft nous espionne ? Tu te rends compte de ce qu'il faudrait comme installation pour fliquer tout les joueurs ?"

Réponse mardi à 19 heures ? "Les craintes sur le 'flicage' par cette 'caméra', qui sera de facto allumée et connectée en permanence, ne sont pas prêtes de se tarir", prédisait en mars le site spécialisé 01net.