Téléphones portables : le port près du corps, attention danger

D'après l'Anses, les téléphones portables achetés avant 2016 émettent trop d'ondes, surtout s'ils sont portés près du corps.

France 2

Avoir son téléphone portable toujours à l'oreille ou dans sa poche. Des habitudes qu'il faudra probablement perdre. Selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), les émissions d'ondes de nos smartphones commercialisés avant 2016 sont trop élevées. En cause, le débit d'absorption spécifique, le DAS, un indicateur qui évalue la quantité d'énergie absorbée par le corps exposé aux ondes. Le seuil maximal autorisé est de 2 w/kg.

Nouvelles normes

Avant 2016, la distance d'éloignement utilisée par les fabricants lors des mesures pouvait aller jusqu'à 2,5 cm. Des normes qui ont été durcies depuis. Les émissions d'ondes sont maintenant mesurées à 5 mm de distance. Conséquences : certains téléphones ne sont plus conformes. Pour l'heure, les effets cancérogènes n'ont pas pu être établis. L'Anses recommande d'éviter au maximum de transporter ces appareils trop près du corps.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon une étude, 75% des jeunes conducteurs reconnaissent utiliser leur téléphone portable au volant. 
Selon une étude, 75% des jeunes conducteurs reconnaissent utiliser leur téléphone portable au volant.  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)