Apple : des consommateurs en colère

Le géant Apple est accusé de brider ses téléphones : plusieurs plaintes ont été déposées. La direction du groupe a elle-même reconnu que oui, elle limitait les performances de ses vieux modèles. Certains n'hésitent pas à parler d'obsolescence programmée.

France 2

1, 2 milliards d'I-Phones vendus ; c'est le produit le plus vendu à travers la planète. Mais Apple a-t-il forcé les ventes en ralentissant le fonctionnement des anciens modèles, et de leur batterie ? L'affaire commence à faire scandale depuis qu'un informaticien canadien en a fait la révélation.

"On appelle ça une fraude à ses clients"

Apple reconnait avoir dû brider ses I-Phones 6, 6S et SE pour éviter qu'ils ne s'éteignent subrepticement. C'est ce qui est arrivé à certains appareils l'année dernière. La marque a donc fait lancer une mise à jour qui engendre un ralentissement de la machine. Selon cet avocat, c'est une forme de trahison du consommateur : "Nous on voit ça un peu comme la nouvelle création d'Apple, explique Colin Jones, avocat à Chicago. On appelle ça une fraude à ses clients. Ça trahit la confiance des gens qui aiment leurs produits et franchement ce n'est pas juste." Certains clients expliquent avoir changé d'appareil à cause des ralentissements. Ils auraient pu se contenter d'un changement de batterie, facturé 89 euros en France et 70 aux États unis, alors que le dernier modèle coûte 1 159 euros. Trois actions de classe ont été lancées à travers le monde aux États-Unis, en Israël, et aujourd'hui en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un utilisateur d\'iPhone devant un logo d\'Apple, le 15 novembre 2017.
Un utilisateur d'iPhone devant un logo d'Apple, le 15 novembre 2017. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)