Les Français dépensent de plus en plus pour leurs abonnements numériques

Selon une étude du cabinet BearingPoint, chaque foyer dépense en moyenne 45 euros par mois pour des abonnements numériques, rapporte France Inter.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Ces abonnements numériques sont ancrés dans les habitudes de consommation des Français. Photo d'illustration. (PASCAL BROCARD / MAXPPP)

Les dépenses liées aux abonnements numériques des Français ont augmenté de 22% en deux ans selon une étude du cabinet BearingPoint, rapporte mardi 28 mai France Inter. Le budget pour voir des films ou écouter de la musique sur des plateformes n'a jamais été aussi élevé. Chaque foyer dépense en moyenne 45 euros par mois pour Spotify, Amazon Prime ou encore Canal+.

Plusieurs causes expliquent cette augmentation. Tout d'abord, la hausse du prix de ces abonnements comme pour Disney+ et Deezer, mais également les restrictions de partage de compte, notamment sur Netflix.

"Des services sont consommés chaque jour"

Ces abonnements sont ancrés dans les habitudes de consommation des Français. Même s'ils augmentent, les utilisateurs les conservent. "Beaucoup de ces services sont consommés chaque jour, voire plusieurs fois par jour. On a une forme de valeur d'usage qui est au-delà du coût effectif de ces services et surtout beaucoup plus économique que n'importe quel service de loisirs concurrents", affirme Nicolas Reffait, associé, en charge du développement des pôles Media et Entertainment chez BearingPoint.

Récemment, Spotify a annoncé à ses utilisateurs une augmentation du prix de l'abonnement Spotify Premium à 11-12 euros par mois "pour couvrir les coûts supplémentaires d'une nouvelle taxe sur les services de streaming musicaux qui nous est imposée par le gouvernement français", s'est défendue la firme suédoise. Ces grandes plateformes marchent sur une ligne de crête. Des augmentations trop importantes à l'avenir pourraient cette fois générer une chute du nombre de clients.

Par ailleurs, les abonnements de presse ont augmenté de 16% en un an. C'est la première fois depuis la création de cette étude, il y a quatre ans, qu'une hausse est constatée. Elle s'explique par une transition des abonnements de la presse papier vers le numérique, mais aussi par le poids de l'actualité et la qualité de son traitement. La presse nationale comme la presse quotidienne régionale sont concernées par cette hausse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.