VIDEO. "Espace de liberté" ou "source de contenus haineux" : faut-il lever l'anonymat sur Internet ?

Après le lever de voile sur les accusations de harcèlement commis par le groupe Facebook "la Ligue du LOL", le débat au sujet de l'anonymat sur internet s'ouvre à nouveau. La députée LREM Laetitia Avia et Jean-Baptiste Soufron, avocat spécialiste du numérique, donnent leur point de vue. 

Voir la vidéo
BRUT

"Sous pseudo, on pense être une autre personne et on se permet tout et n'importe quoi", pointe Laetitia Avia. La députée LREM dénonce farouchement les individus qui se dissimulent derrière des surnoms pour harceler et insulter en toute impunité. D'après elle, la vie sur les réseaux sociaux est plus réelle qu'il n'y paraît et les comportements des internautes doivent être jugés comme tels. 

Sans remettre en question l'utilisation des pseudos, elle souhaite que l'anonymat puisse être levé plus facilement en cas de délit et annonce sans réserve qu'une proposition de loi sera prochainement portée par La République En Marche. Le texte devrait prévoir la mise en place de "sanctions plus importantes" et une "responsabilisation des plateformes." Laetitia Avia rappelle que les forces de l'ordre ont déjà suivi des formations pour être plus efficaces au sujet du cyber-harcèlement et de l'identification des internautes.  

Mettre en avant la liberté d'expression  

"Vous avez besoin de ce petit espace de liberté", défend Jean-Baptiste Soufron. Pour l'avocat spécialiste du numérique, il est normal que les internautes aient des "personnalités différentes" selon les réseaux sociaux et que, de ce fait, ils puissent agir à l'insu de leurs proches ou de leurs collègues de travail. Cependant, il n'omet pas de rappeler que si une infraction est commise, "on saura faire jouer les sanctions."

L'avocat souligne que les utilisateurs de Facebook agissent souvent à visage découvert alors que ce réseau social est loin d'être immunisé face aux harcèlements. En effet, pour lui, le problème n'est pas l'anonymat mais le peu de moyens mis en place par les forces de l'ordre pour traiter les communications qui abondent sur Internet. "On n'a pas su adapter le dispositif de réponse", soutient Jean-Baptiste Soufron.

Après le lever de voile sur les harcèlements commis par le groupe Facebook \"la Ligue du LOL\", le débat au sujet de l\'anonymat sur Internet s\'ouvre à nouveau. La députée LREM Laetitia Avia et Jean-Baptiste Soufron, avocat spécialiste du numérique, donnent leur point de vue. 
Après le lever de voile sur les harcèlements commis par le groupe Facebook "la Ligue du LOL", le débat au sujet de l'anonymat sur Internet s'ouvre à nouveau. La députée LREM Laetitia Avia et Jean-Baptiste Soufron, avocat spécialiste du numérique, donnent leur point de vue.  (BRUT)