Les astuces des sites américains pour contourner les nouvelles règles de protection des données

Le "Washington Post" propose désormais aux lecteurs un accès payant afin qu'ils ne soient pas ciblés par la publicité, et afin qu'aucune annonce ne soit présente sur la version du site qu'ils consultent.

 Depuis le 25 mai est entré en vigueur un nouveau règlement général sur la protection des données (RGPD), qui encadre plus strictement l\'utilisation des données personnelles en Europe.
 Depuis le 25 mai est entré en vigueur un nouveau règlement général sur la protection des données (RGPD), qui encadre plus strictement l'utilisation des données personnelles en Europe. (MAXPPP)

Si vous avez l'habitude de surfer sur des sites d'informations américains, vous avez dû remarquer des changements depuis vendredi 25 mai. Ce jour-là est entré en vigueur le règlement général sur la protection des données (RGPD), qui encadre plus strictement l'utilisation des données personnelles en Europe. Certains sites sont même inaccessibles, comme ceux du Los Angeles Times, du Chicago Tribune, du Baltimore Sun ou encore du Orlando Sentinel.

D'autres ont choisi de contourner ce règlement. Ainsi, le Washington Post propose ainsi aux lecteurs un accès payant afin qu'ils ne soient pas ciblés par la publicité et plus généralement pour accéder à un site sans aucune réclame, comme l'a relevé une journaliste du Figaro.

USA Today propose une "expérience européenne". Le site s'engage ainsi à ne recueillir aucune information personnelle. 

Afin de rentrer dans le clous du nouveau règlement européen sur la protection des données, le site de la radio NPR offre la possibilité d'accéder au site en version texte.