La Pologne dénonce une large cyberattaque venant de Russie contre des responsables politiques

Les relations polono-russes, historiquement compliquées, connaissent un regain de tension depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie en 2014. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre polonais du Développement économique, du Travail et de la Technologie, Jaroslaw Gowin, lors d'une rencontre avec le ministre turc du Commerce, Mehmet Mus, à Varsovie, en Pologne, le 18 juin 2021.  (TURKISH TRADE MINISTRY / ANADOLU AGENCY / AFP)

De hauts responsables politiques polonais ont été visés récemment par une cyberattaque "de grande envergure". Jaroslaw Kaczynski, le chef du parti nationaliste au pouvoir en Pologne a assuré, vendredi 18 juin, que cette attaque provenait de Russie. "Les analyses de nos services et des services spéciaux de nos alliés nous permettent d'affirmer sans équivoque que la cyberattaque a été menée depuis le territoire de la Fédération de Russie", a déclaré dans un communiqué Jaroslaw Kaczynski, également vice-Premier ministre chargé de la sécurité nationale.

Le Parlement polonais s'est réuni à huis clos mercredi pour écouter une intervention du Premier ministre Mateusz Morawiecki sur cette vague de cyberattaques "sans précédent", qui ont visé les sites informatiques d'institutions, ainsi que des boîtes mail. "Des responsables de premier rang, ministres, députés de différents bords politiques ont été victimes de cette attaque", a précisé vendredi Jaroslaw Kaczynski.

"Déstabiliser le pays"

Le Premier ministre a ajouté plus tard que les services polonais s'efforçaient de "sécuriser les nombreuses boîtes e-mail victimes du piratage externe inspiré par le Kremlin". Une partie des courriels privés interceptés sont parus sur l'application de messagerie Telegram.

Selon Jaroslaw Kaczynski, la cyberattaque vise à "déstabiliser le pays". Les relations polono-russes, historiquement compliquées, connaissent un regain de tension depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie en 2014 et le soutien accordé par Moscou au président biélorusse Alexandre Loukachenko.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyberattaques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.