Twitter : l'Union européenne appelle Elon Musk à "s'attaquer avec détermination à la désinformation"

Au cours d'un échange téléphonique avec le patron du réseau social, le commissaire européen Thierry Breton a rappelé que Twitter devra "renforcer considérablement la modération des contenus, protéger la liberté d'expression".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de Twitter au siège de l'entreprise à San Francisco (Californie), aux Etats-Unis, le 28 octobre 2022. (CONSTANZA HEVIA / AFP)

"Soyons clairs : il reste encore un énorme travail à accomplir." Le commissaire européen au Marché intérieur a averti, mercredi 30 novembre, le patron de Twitter Elon Musk qu'il devrait "significativement augmenter les efforts" pour se conformer aux règles de l'Union européenne. Au cours d'un échange téléphonique, Thierry Breton a rappelé que Twitter devra "renforcer considérablement la modération des contenus, protéger la liberté d'expression et s'attaquer avec détermination à la désinformation", selon un compte-rendu de l'échange communiqué à Bruxelles.

Ces déclarations interviennent alors que Twitter a annoncé mardi le rétablissement en masse de comptes bannis et la fin de la lutte contre la désinformation sur le Covid-19. Thierry Breton a rappelé qu'Elon Musk s'était engagé en mai à se conformer à la nouvelle législation européenne sur les plateformes en ligne. "Tout cela nécessite une intelligence artificielle et des ressources humaines suffisantes, tant en termes de nombres que de compétences", a souligné le commissaire, chargé du numérique. 

De nouvelles règles pour les grandes plateformes numériques

Les deux hommes "sont convenus que les services de la Commission effectueront un test de résistance au siège de Twitter début 2023, ce qui permettra à Twitter d'évaluer sa mise en conformité avant même les délais légaux", a-t-il ajouté. Les grandes plateformes en ligne, comme Facebook, Amazon ou Twitter, devront appliquer "vers l'été 2023" la nouvelle législation de l'UE entrée en vigueur en novembre sur la désinformation et les discours haineux. Ces règles incluent l'obligation d'agir "promptement" pour retirer tout contenu illicite dès que la plateforme en a connaissance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Twitter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.