Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Twitter : Elon Musk "ne pourra pas faire ce qu'il veut" en Europe, prévient Thierry Breton

Publié
Article rédigé par France Info
Radio France

En Europe, Elon Musk va devoir augmenter le nombre de modérateurs sur Twitter, prévient Thierry Breton, le commissaire européen au Marché intérieur. "Les discours haineux, c’est terminé". 

Elon Musk "ne pourra pas faire ce qu'il veut" en Europe, prévient Thierry Breton, sur franceinfo, vendredi 18 novembre, après le rachat du réseau social Twitter par le milliardaire américain. Le commissaire européen au Marché intérieur adresse une mise en garde, assurant que l'Europe "n'aura pas la main qui tremble", même si "on n'est pas là pour punir ou [mettre] des amendes. On l’accueille, mais ce sera à nos conditions. Il connaît parfaitement la position européenne", assure-t-il.

Dans ces conditions, "nous n'avons rien à craindre, nous avons nos règles, affirme Thierry Breton. Il cite ainsi la loi sur les marchés numériques de l'Union européenne à savoir le règlement DMA (Digital Markets Act) et le règlement sur les services numériques (Digital Services Act) qui visent à mieux encadrer les activités économiques des plateformes et à s'attaquer aux contenus et produits illicites. L'Europe accorde "trois mois aux entreprises pour s'adapter à ces régulations très exigeantes", explique Thierry Breton. Ces règles valent autant pour Twitter que pour TikTok, précise-t-il.

>> Twitter : comment le nouveau système de certification payante, voulu par Elon Musk, a semé la pagaille sur le réseau social

Le commissaire européen soutient qu'il a des liens assez réguliers avec Elon Musk et que celui-ci "connaît quelles sont les conditions pour continuer à opérer Twitter en Europe".  Il avait déjà averti Elon Musk, juste après la prise de contrôle du réseau social, qu'il devrait respecter la règlementation européenne sur les grandes plateformes.Thierry Breton a pris contact avec Elon Musk pour lui "proposer d'avoir une relation de travail" sur ce que l'Europe attend "du réseau Twitter". Le commissaire européen constate qu'ailleurs Twitter "est en train de réduire des modérateurs", mais "en Europe, il va falloir qu'il les augmente. Il va falloir qu’il ouvre ses algorithmes ; on aura le contrôle, l’accès et on ne pourra plus dire n’importe quoi", prévient Thierry Breton. Il est catégorique : "Les discours haineux, c’est terminé". 

Le milliardaire américain a également reçu un avertissement de l'Agence américaine de la concurrence (FTC) jeudi 10 novembre. "Aucun directeur général ou aucune entreprise n'est au-dessus de la loi", a déclaré un porte-parole de la FTC.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.