Racisme : le rapport qui accable Facebook, Twitter et YouTube

Les réseaux sociaux sont-ils coupables d'indulgence vis-à-vis du racisme ou toute autre forme d'expression de haine ? France 2 a tenté de mener l'enquête.

France 2

Plusieurs associations viennent de rendre un rapport accablant. Commentaires antisémites, homophobes ou racistes, en théorie ces contenus sont interdits et supprimés par les plateformes. Mais selon les utilisateurs, il y en a de plus en plus. 

Pas assez d'investissements

C'est la règle, chacun peut demander la suppression d'un contenu haineux ou humiliant. Des modérateurs sont alors chargés de le supprimer. Mais est-ce toujours le cas ? Non, selon l'étude de plusieurs associations. Certains propos racistes, bien que signalés, restent en ligne plusieurs mois. Les résultats de l'étude sont accablants pour les plateformes. Facebook n'a supprimé que 34% des contenus signalés, YouTube 7% et Twitter seulement 4%. Alors, laxisme ou problème d'organisation ? Aucun des trois réseaux sociaux n'a accepté d'interview. Selon les associations, les réseaux sociaux n'investissent pas assez pour modérer les contenus haineux. Elles réclament au plus vite des contrôles renforcés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les deux associations reprochent notamment à Twitter et Facebook de ne pas supprimer rapidement les contenus à caractère raciste ou antisémite.
Les deux associations reprochent notamment à Twitter et Facebook de ne pas supprimer rapidement les contenus à caractère raciste ou antisémite. (WENG LEI / IMAGINECHINA / AFP)