Cet article date de plus de deux ans.

Elon Musk renonce à rejoindre le conseil d'administration de Twitter

Son arrivée était fixée au 9 avril, mais le fantasque patron de Tesla et SpaceX a changé d'avis après une semaine de péripéties.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le milliardaire Elon Musk lors d'une conférence près de Boca Chica, au Texas (Etats-Unis), le 10 février 2022. (JIM WATSON / AFP)

Elon Musk, patron de Tesla et SpaceX, ne rejoindra finalement pas le conseil d'administration de Twitter. Son arrivée "devait devenir officiellement effective le 9 avril, mais Elon a fait savoir ce même matin qu'il ne rejoignait plus le conseil", a tweeté lundi 11 avril Parag Agrawal, directeur général du réseau social. Ce dernier avait adressé un message au personnel de Twitter, qu'il a partagé sur la plateforme après une semaine de péripéties entre le fantasque milliardaire et la plateforme. "Nous avons apprécié et apprécierons toujours la participation de nos actionnaires, qu'ils siègent à notre conseil ou non."

"Elon est notre plus gros actionnaire et nous resterons ouverts à sa participation."

Parag Agrawal, directeur général du réseau social

message aux salariés de Twitter

L'homme le plus riche du monde avait d'abord annoncé, début avril, qu'il avait pris une participation de 9,2% dans le capital de Twitter, faisant de lui le premier actionnaire. Il avait d'abord précisé dans le document transmis au régulateur boursier qu'il ne comptait pas influer sur les grandes décisions stratégiques. Il s'était également engagé à ne pas faire monter sa participation au-delà de 14,9%. Par la suite, l'annonce finalement de son entrée au conseil d'administration avait été applaudie par les marchés. Les investisseurs y avaient vu le signe que le milliardaire comptait finalement s'impliquer dans la stratégie du groupe.

Depuis l'annonce de son entrée au capital, Elon Musk a multiplié les provocations. Il a notamment réalisé un sondage pour demander si les utilisateurs de Twitter voulaient un bouton "modifier", pour corriger un tweet après publication. Samedi, il s'est demandé si le réseau social était "en train de mourir", en mentionnant des comptes très suivis mais peu actifs. Dimanche, il a fait deux autres suggestions : "Supprimer le w dans Twitter?" et "Convertir le siège de Twitter à San Francisco en abri pour les SDF puisque personne n'y va de toute façon". Il a ensuite proposé des modifications à la formule d'abonnement payante au réseau social, Twitter Blue.

"Il y aura des distractions à l'avenir, mais nos buts et nos priorités restent inchangés. Les décisions que nous prenons et comment nous les exécutons sont entre nos mains, et celles de personne d'autre", a déclaré Parag Agrawal dans son message aux employés. Plusieurs salariés de Twitter avaient fait part de leur inquiétude, selon le Washington Post (en anglais), estimant notamment que les valeurs de l'homme le plus riche au monde n'étaient pas alignées avec la culture d'entreprise du réseau social.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.