Squeezie dénonce les abus sexuels de certains youtubeurs

Le youtubeur accuse certains de ses semblables de profiter de leur popularité "pour obtenir des rapports sexuels" auprès de jeunes abonnées psychologiquement vulnérables.

Le youtubeur Squeezie, en février 2017, au Grand Rex à Paris.
Le youtubeur Squeezie, en février 2017, au Grand Rex à Paris. (LAURENTVU / SIPA)

Après #BalanceTonPorc, voici #BalanceTonYoutubeur. Le youtubeur Squeezie, qui compte pas moins de 11 millions d'abonnés sur la plateforme de vidéos, a fait une sortie remarquée sur Twitter, lundi 6 août, en accusant certains de ses semblables de profiter de leur popularité "pour obtenir des rapports sexuels" auprès de jeunes abonnées psychologiquement vulnérables.

Son tweet, qui ne cite aucun nom, a été partagé près de 40 000 fois, et a généré plus de 3 000 réponses. Plusieurs internautes ont posté des messages semblant accuser tel ou tel youtubeur, sans pour autant apporter de preuves. 

Face à ce grand déballage, Squeezie a envoyé un second message quelques heures plus tard. "Je ne vais pas porter d'accusations précipitées, mais les concernés ne sont pas forcément ceux auxquels vous pensez", a-t-il expliqué, disant vouloir "inciter les concernés à vite arrêter".