Rumeur sur des Roms en Seine-Saint-Denis : comparutions immédiates

Des Roms ont été victimes de menaces et de violences à cause d'une rumeur infondée parlant de kidnappeurs en camionnette blanche. Le journaliste Clément Weill-Raynal est en direct du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), où plusieurs personnes passent en comparution immédiate, mercredi 27 mars.

FRANCE 3

Au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) "déjà trois personnes impliquées dans les violences (sur des Roms après des rumeurs de kidnapping en Île-de-France) comparaissent mercredi 27 mars. Un mineur devrait être également présenté au juge pour enfants. Le grand absent dans le box des prévenus se sera la 'fake-news', la rumeur totalement infondée, impalpable, invisible", explique Clément Weill-Raynal en direct du tribunal.

Une folle rumeur

Cette rumeur "a pris corps sur les réseaux sociaux et en quelques semaines, s'est répandue comme une traînée de poudre et est à l'origine des violences. Cette rumeur a été démentie formellement par les pouvoirs publics, par la police, mais elle persiste", poursuit le journaliste, qui conclut : "L'audience va permettre de décrypter cette rumeur en espérant qu'elle soit définitivement purgée".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un campement rom à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 4 octobre 2015.
Un campement rom à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 4 octobre 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)