Réseaux sociaux : l'employeur peut-il se servir de vos photos pour vous licencier ?

Après le licenciement d'un agent d'entretien à la suite d'une photo publiée sur Twitter, une question se pose. Une photo peut-elle être utilisée par l'employeur pour licencier un salarié ? Charlotte Gillard fait le point sur le plateau du 19/20.

France 3

Une photo diffusée sur les réseaux sociaux peut-elle amener votre employeur à vous licencier ? "Absolument, toute information publiée sur les réseaux sociaux peut être considérée comme une preuve, à partir du moment où elle a été obtenue de manière loyale. Par exemple, quelqu'un vous prend en photo en train de bronzer sur une plage et la poste sur Twitter, alors que vous êtes censé être en arrêt maladie. Dans ce cas précis, l'image n'a pas été obtenue illégalement, en fouillant dans votre téléphone par exemple", explique Charlotte Gillard sur le plateau du 19/20.

Les comportements privés non sanctionnés, sauf s'ils nuisent à l'entreprise

À moins de prouver que cette photo a été trafiquée ou qu'elle est erronée, votre employeur peut l'utiliser afin de prouver une faute grave. En dehors du temps de travail, l'employeur peut-il vous sanctionner pour des comportements dans la vie privée ? "En principe, si vous exprimez vos opinions politiques sur les réseaux sociaux, votre patron ne peut pas vous le reprocher, sauf s'il prouve que ce que vous publiez nuit au bon fonctionnement de l'entreprise", précise la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une Africaine utilise un téléphone portable (photo prise le 3 mars 2017). 
Une Africaine utilise un téléphone portable (photo prise le 3 mars 2017).  (AFP - GODONG / BSIP)