Cet article date de plus de quatre ans.

Le retour des no-go zones en France scandalise Twitter

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
le +
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En 2016, la France a été boudée par 1,5 million de touristes, effrayés par les attentats terroristes. Aux États-Unis, une blogueuse islamophobe relaie des cartes de zones supposées dangereuses en France, ce qui fait réagir les réseaux sociaux.

"Émeutes à Paris : les no-go zones s'étendent à mesure que la violence se répand à travers la France". Une blogueuse américaine controversée pointe du doigt les manifestations violentes qui ont éclaté après l'affaire Théo. Elle dresse une carte des no-go zones, ces secteurs où il serait trop risqué de se rendre si on n'est pas musulman.

Compte suspendu ?

Une vision caricaturale dénoncée par les internautes français à coup de cartes postales : "Chère Pamela, ce sont juste des fake news. Bons baisers de la dangereuse Paris" ; " Lille No-go zone ? LOL". Certains ont même inventé des histoires à dormir debout avec le photomontage d'un monstre détruisant l'Arc-de-Triomphe. D'autres s'adressent carrément au patron de Twitter et lui demandent la suspension du compte de Pamela Geller, une "extrémiste de droite".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réseaux Sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.