Facebook supprime par erreur une photo d'enfants victimes de la Shoah

Le réseau social a d'abord estimé que l'image enfreignait son règlement, avant d'en reconnaître "l'intérêt historique" et de la remettre en ligne.

Capture d\'écran du message supprimé, puis republié, sur la page Facebook du Anne Frank Center for Mutual Respect.
Capture d'écran du message supprimé, puis republié, sur la page Facebook du Anne Frank Center for Mutual Respect. (ANNE FRANK CENTER FOR MUTUAL RESPECT / FACEBOOK)

Sur la photo, des enfants nus et décharnés, détenus dans un camp de concentration. Facebook a supprimé cette image, qui accompagnait un message sur la méconnaissance des Américains au sujet de l'extermination des juifs par le régime nazi, de la page du Anne Frank Center for Mutual Respect, organisation américaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. "Bonjour Facebook, vous avez supprimé notre post sur la nécessité d'enseigner la Shoah, parce qu'apparemment, cela enfreint votre règlement", a écrit le centre, sur Twitter, mercredi 29 août.

Le centre avait déjà réclamé, en vain, des explications à Facebook, selon Le Monde, mais le réseau social n'a réagi qu'après cette interpellation publique. La photo a été remise en ligne et le Anne Frank Center affirme avoir obtenu des excuses. "Comme on peut le lire dans notre règlement, nous n'autorisons pas les utilisateurs à publier des images d'enfants nus sur Facebook", a expliqué un porte-parole de Facebook au site spécialisé The Verge (en anglais). "Nous reconnaissons que l’image partagée par le Anne Frank Center a un intérêt historique important, et c’est la raison pour laquelle nous l’avons remise en ligne."

En 2016, Facebook avait déjà supprimé une photo de la guerre du Vietnam montrant une enfant nue fuyant un bombardement au napalm.