Facebook : polémique après une fuite de données

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, est sorti de son silence et a reconnu des erreurs après une polémique qui ne cesse d'enfler. Une firme britannique, Cambridge Analytica, a en effet pu se servir de millions de données personnelles d'utilisateurs du réseau social. 

Voir la vidéo
France 3

Mark Zuckerberg, le tout puissant patron de Facebook, dans la tourmente depuis une semaine. Aujourd'hui, jeudi 22 mars, il sort enfin de son silence. Tout est parti de Londres. Une société, Cambridge Analytica, spécialisée en analyse de données, conclut en 2016 un contrat avec l'équipe de Trump. Sa mission : fouiller dans les profils des utilisateurs Facebook, connaître leurs goûts et tenter ainsi d'influencer leur vote. Dans les rues de San Francisco, les utilisateurs sont partagés entre stupeur et colère.

Facebook plonge de 8% en Bourse

"Delete Facebook", c'est-à-dire supprimer Facebook ; une campagne de désabonnement massif s'est engagée sur les réseaux sociaux, mais difficile de mesurer l'impact sur les 2 milliards d'utilisateurs. Mark Zuckerberg a promis d'améliorer la confidentialité des données des usagers ; il se dit même prêt à venir témoigner devant le Congrès américain. En attendant, le patron de Facebook a perdu des milliards de dollars. L'action a dévissé de 8% à la Bourse depuis le début de la semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un tapis de souris avec le logo \"Facebook\".
Un tapis de souris avec le logo "Facebook". (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)