Facebook : le mea culpa de Mark Zuckerberg

Facebook s'enfonce dans la crise. Ce mercredi 21 mars, le patron et fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, s'est excusé après de longs jours de silence. Les données personnelles de 50 millions d'abonnés ont été utilisées à des fins politiques. Un mouvement de désabonnement prend de l'ampleur.

Cette vidéo n'est plus disponible

Mark Zuckerberg prend rarement la parole, il est pourtant venu s'excuser à la télévision américaine ce mercredi 21 mars. "Il y a eu une rupture de confiance et je suis vraiment désolé de ce qui est arrivé. Nous avons la responsabilité de protéger les données personnelles. Si on ne le fait pas, on ne mérite pas de servir les gens", a déclaré le PDG de Facebook. Un mea culpa du fondateur de Facebook à ses deux milliards d'utilisateurs dans le monde. Il a promis d'informer chaque abonné dont les données ont été utilisées.

Rassurer les utilisateurs

En 2016, les données piratées auraient servi à la campagne de Donald Trump. Un candidat que Mark Zuckerberg a critiqué par le passé. Hier il a tenu des propos rassurants pour rétablir la confiance entre Facebook et ses utilisateurs. Des appels à se désabonner du réseau social circulent sur Internet. Cette semaine, le titre de Facebook a perdu 10% en Bourse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mark Zuckerberg, le 25 mars 2015, à San Francisco (Californie, Etats-Unis).
Mark Zuckerberg, le 25 mars 2015, à San Francisco (Californie, Etats-Unis). (JOSH EDELSON / AFP)