Cet article date de plus de six ans.

Facebook aide les publicitaires à cibler les adolescents mal dans leur peau

Le quotidien australien "The Australian" a révélé un document secret. Le réseau social s'est excusé.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un logo de Facebook, à Berlin (Allemagne), en mars 2016. (JOCHEN ECKEL / PICTURE ALLIANCE / AFP)

Facebook a ouvert, en 2016, une plateforme pour prévenir les suicides. Mais le réseau social aide également les publicitaires à cibler les adolescents mal dans leur peau, a indiqué le quotidien australien The Australian (article payant et en anglais).

Le journal a consulté un document confidentiel de Facebook, long de 23 pages. Le réseau social y explique que ses algorithmes sont capables de repérer "les moments où les jeunes ont besoin d’un regain de confiance". Dans le détail, ils peuvent identifier lorsqu'ils sont "anxieux", "nerveux", ou lorsqu'ils se sentent "stupides" ou "inutiles".

Facebook présente ses excuses

Concrètement, Facebook est en mesure d'indiquer à un annonceur quand les adolescents d'Australie ou de Nouvelle-Zélande sont intéressés par "le sport et la perte de poids" ou encore par "un physique entretenu et la confiance dans leur corps".

Joint par The Australian, Facebook a présenté ses excuses, assurant qu'une enquête interne a été lancée. "Nous prendrons les mesures nécessaires, notamment disciplinaires", a déclaré un porte-parole, sans préciser si ce type de document était également trouvable sur d'autres continents.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.