Cet article date de plus de six ans.

Etats-Unis : un candidat au Congrès pris en flagrant délit de consultation de sites pornographiques

Le républicain Mike Webb a posté sur son compte Facebook une capture d'écran où l'on aperçoit deux sites pornographiques. Ce qui n'a pas échappé aux internautes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux onglets pornographiques étaient ouverts sur l'ordinateur d'un candidat républicain au Congrès. (MAXPPP)

"LAYLA RIVERA TIGHT BOOTY", "IVONE SEXY AMATEUR"... Mike Webb, un candidat républicain au Congrès (il se présente en Virginie), a fait une drôle de bourde, lundi 16 mai, comme le rapporte le Guardian (en anglais). Sur son compte Facebook, il a mis en ligne une capture d'écran de son navigateur, où il avait oublié de fermer deux onglets menant vers des sites pornographiques (en haut à gauche).

La capture d'écran du républicain Mike Webb, où l'on aperçoit les deux onglets pornographiques. (MIKE WEBB FOR CONGRESS / FACEBOOK)

Si l'image n'est plus accessible, elle est restée de longues heures en ligne. Dans un nouveau post, Mike Webb a tenté de s'expliquer : "curieux par nature", dit-il, le républicain voulait vérifier que personne ne se servait de sites pornographiques pour infecter les ordinateurs des candidats. Un texte long de 2 000 mots qu'il a aussi fini par supprimer – mais qui est toujours disponible sur le site de Gawker (en anglais).

Après avoir fait le ménage sur sa page, il a remercié dans un troisième et dernier message les internautes d'avoir vérifié ses onglets. Il a par ailleurs relevé que l'audience de sa page avait augmenté de 25%. "J'ai été très touché par vos soutiens", écrit-il, oubliant un peu vite les nombreux messages qui l'invitent à se "laver les mains" ou à "ranger" son sexe. Et Mike Webb de conclure : "Ce qui ne tue pas vous rend plus fort."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Facebook

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.