VRAI OU FAKE Désintox. Se faire droguer et se réveiller sans reins : une légende urbaine

Après une soirée avec des inconnus où elle aurait été droguée, une femme « se réveille dans une baignoire remplie de glaçons, et découvre qu'on lui a prélevé ses 2 reins… » : une histoire pas si nouvelle qui fait toujours le tour d'Internet.

Face caméra, la femme qui raconte précise : cette histoire est arrivée à une amie de sa belle soeur. Elle assure : « ça s’est passé à Paris et la police a dit que ça se passait au moins une fois par semaine. » La séquence, postée sur Instagram, circule sur Snapchat, Facebook, Youtube, Twitter.

Contactée par Désintox, l’esthéticienne francilienne à l’origine de cette vidéo, dépassée par la viralité de ses propos, a refusé de nous mettre en relation avec sa belle-soeur qui lui aurait raconté l’histoire. La préfecture de police de Paris, l’Agence régionale de santé, ou encore les Hôpitaux de Paris n’ont de leur côté pas connaissance d’un tel événement. Et encore moins d’un hypothétique vol de rein hebdomadaire dans la capitale.

En revanche, une recherche dans les archives d'Internet fait émerger des récits étrangement semblables. Ainsi, en 2009, l'Express démontait deux légendes urbaines sur le vol d'organes, l'une d'entre elle étant en tout point similaire à celle retrouvée ces derniers jours sur Instagram. Et il faut croire que la rumeur allait au-delà des frontières de l'Hexagone. Car en 2009 également, l’ONU et le Conseil de l’Europe avaient dans un rapport sur le trafic d’organe, consacré un chapitre aux "mythes" liés à ces trafics. Et on y retrouvait à nouveau mot pour mot, ou presque, la même histoire. La variation « la plus répandue » de cette « légende urbaine », écrivait le rapport, étant celle d’une personne se réveillant dans une baignoire après une rencontre dans un bar.

Dix ans après, les réseaux sociaux ont changé, Instagram et Snapchat ont été créés. Mais c'est toujours la même rumeur qui court.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Se faire droguer et se réveiller sans reins : une légende urbaine
Se faire droguer et se réveiller sans reins : une légende urbaine (ARTE/LIBÉRATION/2P2L)