Cet article date de plus de deux ans.

Assemblée : les députés se penchent sur les "fake news"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Assemblée : les députés se penchent sur les "fake news"
Article rédigé par
France Télévisions

Les députés étudient jeudi 7 juin le projet de loi pour lutter contre les fausses informations.

En s'attaquant au sujet des "fake news", les députés La République en marche vont soulever des débats houleux sur la liberté d'informer. Première mesure proposée : la possibilité offerte à un candidat ou à un parti de saisir le juge des référés lorsqu'il pense être victime d'une fausse information dans les trois mois avant un scrutin national. Le juge aura 48 heures pour se prononcer. Deuxième axe : exiger des hébergeurs plus de transparence sur les contenus sponsorisés. La proposition de loi pourrait aussi autoriser le CSA à suspendre un service de télévision d'un état étranger s'il porte atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation.

L'opposition monte au créneau

Enfin, les députés prévoient davantage d'éducation aux médias à l'école. Pour l'instant, les députés décrivent une fausse information comme une "allégation dépourvue d'éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable". Une définition bien trop large selon l'opposition. Les Républicains évoquent "une police de la pensée", Marine Le Pen "une loi liberticide", Jean-Luc Mélenchon décrit "une grossière tentative de contrôle de l'information".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.