On s'est (re)mis à l'anglais pour tester English by Yourself

Lancé mardi, ce site conçu par le Centre national d'enseignement à distance s'adresse aux enfants comme aux adultes. FTVi a expérimenté : instructif et varié, mais quelques bémols.

Capture d\'écran du site \"English by Yourself\", le portail du Centre national d\'enseignement à distance pour apprendre l\'anglais.
Capture d'écran du site "English by Yourself", le portail du Centre national d'enseignement à distance pour apprendre l'anglais. (FTVI)

Allergiques aux verbes irréguliers, abonnés de l'anglais chewing-gum, voici peut-être un site qui pourra vous sortir de l'ornière anglaise. Conçu par le Centre national d'enseignement à distance (Cned) et lancé par le ministre de l'Education nationale, mardi 7 février, le portail English by Yourself affiche cette promesse : "S'informer, se divertir, apprendre l'anglais autrement". Présenté comme "un service universel d'apprentissage de l'anglais", le site, nourri par quinze spécialistes, propose des contenus écrits, photos, vidéos et multimédia glanés sur internet. Evidemment tous en anglais. L'ensemble se répartit en deux grandes sections, l'une destinée aux enfants, l'autre aux adultes. FTVi made the test.

L'espace kids 

Pour les plus jeunes, toutes les activités sont disponibles librement sans avoir besoin de créer un compte. Elles se divisent en deux classes d'âge : les 3-6 ans et les 7-12 ans. On a le choix entre différents thèmes comme animaux, famille et amis, folklore et culture, géographie, la grande histoire...

• Pour les 3-6 ans

On trouve notamment des jeux et des chansons en vidéo : l'artiste Feist reprend, avec des marionnettes, un de ses tubes pour qu'on apprenne à compter jusqu'à 4. Avec une chanson sur les bruits des animaux, les kids constateront qu'en anglais, le chat ne fait pas "miaou" mais "meow", ou encore que la vache ne produit pas des "meuh" mais des "moo".

 

• Pour les 7-12 ans

Davantage de jeux qui font appel à la culture générale, comme celui sur les monuments du monde : où se situent la Statue de la liberté, le Taj Mahal ? A vous de jouer. Des quiz aussi pour le vocabulaire élémentaire. Amusant également, ce jeu où il faut aider une petite fille à retrouver Tinnie, son chat, en posant à tous les animaux de la maison la même question : "Where is Tinnie ?" Egalement au programme des 7-12 ans, des chansons :

 

Chez les adultes

Cette partie du site s'adresse aux utilisateurs âgés de 13 ans et plus. La création d'un compte est facultative mais recommandée pour avoir des contenus adaptés à ses centres d'intérêts parmi la technologie, les voyages, l'info, les musiques. D'autant que l'inscription ne prend que quelques minutes.

Le site agrège de nombreuses ressources qui redirigent vers des vidéos de la BBC, d'Euronews ou encore du magazine musical britannique NME : on passe d'une photographe qui présente ses clichés d'icebergs à une vidéo musicale de la cithariste Anoushka Shankar, fille de Ravi Shankar, ou encore à un article sur "le génie" du musicien anglais Noel Gallagher.

Dommage, mardi matin, quand nous l'avons essayé, il était impossible d'accéder au test qui permet d'évaluer son niveau. En revanche, l'entrée dans laquelle vous inscrivez votre numéro de téléphone pour avoir un "rappel immédiat et gratuit" d'un conseiller du Cned vous recommandant une formation marchait parfaitement.

L'avis du syndicat Snuipp-FSU

• Le syndicat des instituteurs et professeurs des écoles aime : "Les contenus riches et variés qui permettent de se familiarier avec la langue et la culture anglosaxonne", a confié à FTVi Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp-FSU. S'il reconnaît n'avoir pas encore testé lui-même le portail, son avis se fonde sur l'expérience de collaborateurs qui l'ont testé.

Il n'aime pas : La relative inutilité pour les enseignants. "Ce portail pourrait être utilisé par les professeurs pour animer des cours à l'école. Mais mettre à disposition ces ressources audio et vidéo ne sert à rien avec un taux d'équipement moyen de 8 ordinateurs pour 100 élèves dans les écoles françaises", relève le syndicaliste.

Notre avis

• On aime

- La sélection déjà effectuée de contenus à la fois variés, ludiques, de qualité, et selon vos centres d'intérêts. Idéal lorsqu'on n'a pas le temps de consulter les médias anglais.

- La familiarisation avec l'anglais britannique et américain ainsi qu'avec l'univers anglosaxon.

• On n'aime pas

- Le fait qu'il n'y ait pas de cours en ligne avec un professeur. 

- L'absence d'une pratique de l'anglais parlé, discuter dans la langue que l'on souhaite apprendre restant un des moyens les plus efficaces de l'intégrer.

A lui seul, English by Yourself ne fera pas des Français des cracks de la langue de Shakespeare. Le site ne les élèvera au sommet du classement mondial des pays où est passé le Test of English as a Foreign Language, le TOEFL. Un classement où, comme le rappelait Le Monde en 2009, la France était 69e sur 109 pays, avec un score semblable à celui de la Bulgarie, de la Biélorussie et de la Lettonie.