Windows 11 : nouveau look, applications Android, gaming... Quelles nouveautés pour le système d'exploitation de Microsoft ?

Personne ne l'attendait et pourtant il est là. Microsoft a présenté la nouvelle version de son système d'exploitation (OS), baptisée Windows 11. Les nouveautés sont nombreuses et l'entreprise a opéré quelques changements pour améliorer la sécurité et la fiabilité de Windows. Des modifications qui, pour certaines, n'ont pas manqué de faire débat.

Article rédigé par
Corentin Mirallés - franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Windows 11, le nouveau système d'exploitation de Microsoft. (MICROSOFT)

Vous avez certainement entendu parler de Windows 11, le nouveau système d'exploitation de Microsoft. L'entreprise américaine a grandement repensé son OS qui équipe des milliards de machines à travers le monde. Elle présente là sa plus grosse mise à jour depuis Windows 8, sorti en 2012. Quelles nouveautés le géant de la tech nous propose-t-il dans cette nouvelle version annoncée comme plus rapide et plus sécurisée que la précédente ?

Un esthétisme globale modernisé et un menu revisité

Si jusqu’à maintenant les utilisateurs de PC Windows étaient habitués à cliquer sur la gauche pour ouvrir le menu déroulant et accéder aux logiciels, désormais c’est au centre de la barre des tâches que tout se passe. Ressemblant au dock de macOS, le menu Démarrer est disposé à côté des autres icônes d’applications.
Mais Microsoft ne s’est pas arrêté là. Dites au revoir (et c’est tant mieux) aux tuiles issues de Windows 8, maintenant, Démarrer s’affiche au centre de l’écran avec les logiciels et les applications essentielles que vous aurez vous-même choisis.

Le célèbre menu Démarrer de Windows a été revisité. (MICROSOFT)

Les fenêtres aussi ont été dépoussiérées. Elles sont désormais légèrement transparentes et affichent des coins arrondis. Aussi, comme presque partout aujourd'hui, Windows propose enfin un mode sombre pour diminuer la fatigue oculaire.

Une meilleure productivité

Grâce à la nouvelle fonctionnalité Snap Layouts, l’utilisateur pourra scinder son écran en deux, trois ou quatre parties, selon plusieurs modèles proposés par Windows. Par exemple, il pourra choisir que l’affichage des fenêtres de gauche et de droite soit plus petit que celui de la fenêtre centrale.

La fonctionnalité Snap Layouts qui permet de scinder son écran en plusieurs parties. (MICROSOFT)

Avec Snap Groups, Windows 11 gardera en mémoire la disposition et l’emplacement de vos différentes fenêtres. Et ce, même lorsque vous travaillez avec plusieurs écrans. Ainsi, si vous débranchez l’un de vos écrans, puis le rebranchez plus tard, les fenêtres reprendront leur disposition et leur emplacement automatiquement. Les bureaux eux sont désormais individuellement personnalisables. De quoi améliorer le quotidien de ceux qui veulent compartimenter vie privée et vie professionnelle.

Avec Windows 11, vos bureaux seront personnalisables. (MICROSOFT)

Avec son nouvel OS, Microsoft permet aussi à ses utilisateurs de passer de la souris au tactile sans s’en rendre compte, ou presque. Les ordinateurs tactiles bénéfieciront des mêmes avantages que les tablettes et pourront passer en mode portrait, les icônes seront plus espacés pour permettre une meilleure aisance au touché et les gestes réalisables sur trackpad le seront aussi directement sur l’écran.

Un tout nouveau Microsoft Store

Le nouveau magasin d'applications proposé par Microsoft. (MICROSOFT)

Le magasin d'applications de Microsoft subit une refonte totale à la fois esthétique et technique. Sur le store, vous aurez désormais accès aux jeux et à des films, en plus des applications. Ces dernières seront enrichies des progressive web apps et surtout des applications Android. Sur l’appstore d’Amazon, vous pourrez télécharger les principales applications développées sous Android. À noter toutefois que certaines applications exclusives au Google Play Store, comme Gmail ou Google Maps, ne pourront pas être installées sous Windows.

Avec ce nouveau magasin, Microsoft fait aussi un pied de nez à Google et Apple, car contrairement à ses concurrents, l’entreprise ne fera plus payer de commission aux éditeurs et aux développeurs pour être présents sur son store.

L'application TikTok par exemple, est désormais utilisable sur les ordinateurs Windows. (MICROSOFT)

Un écosystème amélioré

Beaucoup de joueurs privilégient les ordinateurs Windows pour jouer, et ça, Microsoft le sait. L’entreprise a donc décidé d’intégrer des technologies venues de sa console Xbox. Avec le Direct Storage, les jeux prendront moins de temps à charger et le temps de latence sera réduit. Avec l’Auto HDR, tous les jeux pourront être diffusés en haute résolution. Aussi avec Xcloud, les gamers pourront jouer en streaming directement dans l’application Xbox.

Pour les personnes qui utilisent Teams comme service de messagerie pour travailler ou pour la vie privée, le logiciel de chat sera automatiquement intégré à Windows 11 sous une interface simplifiée.

Teams est désormais le service de messagerie par défaut de Microsoft, amené à remplacer Skype. (MICROSOFT)

Le retour des widgets

Décidément, les widgets ont la cote chez les entreprises de la tech. Alors que Microsoft les avait délaissés depuis Windows 7, les widgets font leur retour sous Windows 11. Vous pourrez choisir lesquels vous décidez d’intégrer à votre panneau latéral et ainsi vous aurez accès à tout un tas d’informations supplémentaires issues de vos applications, comme la météo, la bourse, le calendrier, vos photos…

Le nouvel onglet rassemblant les différents widgets disponibles sur Windows 11. (MICROSOFT)

Windows 11 : quand, combien, comment ?

La mise à jour vers Windows 11 sera disponible à partir de novembre 2021 mais Windows Insider propose déjà aux impatients des versions bêta. La migration vers le nouvel OS est gratuite pour tous les utilisateurs ayant une licence Windows 7, 8 ou 10.

Pourtant, malgré sa gratuité, cette mise à jour fait polémique à cause de la configuration matérielle minimale requise pour passer à Windows 11, à savoir :
- un processeur 64 bits de 1 GHz à deux cœurs ou plus
- 4 Go de Ram
- 64 Go de stockage
- une carte graphique DirectX 12
- un écran HD de 9 pouces
- une carte mère équipée d'une puce TPM

Et c'est sur ce dernier point de configuration que le bât blesse. Une puce Trusted Platform Module (TPM) chiffre vos données personnelles, les protégeant ainsi d'éventuelles attaques extérieures. Si c'est donc une bonne nouvelle pour la sécurité, des centaines de millions d'ordinateurs et de tablettes ne possèdent pas cette technologie, les excluant d'office de la mise à jour. Une situation qui agacent particulièrement celles et ceux qui ont récemment investi dans un ordinateur dépourvu d'une puce TPM.

Les processeurs acceptés ou non par Microsoft pour migrer vers Windows 11 sont aussi au coeur d'une polémique. L'entreprise ayant régulièrement changé de position sur cette question depuis la présentation de son nouvel OS, il semble nécessaire d'attendre le début de l'automne pour comprendre quels processeurs seront réellement compatibles avec le nouveau système d'exploitation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Microsoft

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.