Les députés abandonnent Google pour le moteur de recherche français Qwant

Plusieurs institutions ont déjà décidé d'utiliser les services du moteur de recherche français et de se passer de Google.

Plusieurs institutions ont déjà décidé d\'utiliser les services du moteur de recherche français et de se passer de Google.
Plusieurs institutions ont déjà décidé d'utiliser les services du moteur de recherche français et de se passer de Google. (QWANT)

L'Assemblée nationale change de moteur de recherche. D'ici au 31 décembre, les 577 députés français ainsi que leurs collaborateurs et les près de 900 fonctionnaires du Palais-Bourbon navigueront sur leurs ordinateurs, smartphones et tablettes avec le moteur de recherche Qwant installé par défaut, à la place de Google.

"Qwant est un moteur de recherche français, et il protège les données personnelles. A l'Assemblée, nous avons un devoir d'exemplarité, et il y a là un enjeu de sécurité et de souveraineté numériques qui est tout sauf un sujet de geek", explique à L'Obs le député LREM Florian Bachelier, qui occupe la fonction de premier questeur à l'Assemblée nationale.

Depuis quelques semaines, plusieurs institutions ont fait le choix de Qwant comme moteur de recherche par défaut. C'est notamment le cas du ministère des Armées, de la région Ile-de-France ou encore de France Télévisions.