Cet article date de plus de six ans.

La Commission européenne inflige 2,42 milliards d’amendes à Google

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
brut-commissioneuropeenne-0628-v1web
brut-commissioneuropeenne-0628-v1web brut-commissioneuropeenne-0628-v1web
Article rédigé par franceinfo, Brut.
France Télévisions

Google vient de recevoir une amende de 2,42 milliards d’euros par la Commission européenne pour "abus de position dominante". C’est Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence qui en a fait l’annonce.

"Nous avons conclu, à travers nos recherches, que Google avait abusé de sa position dominante et a sérieusement causé du tort à la concurrence des comparateurs de prix", a déclaré Margrethe Vestager, la commissaire européenne en charge de la concurrence, lors d’une conférence de presse le 27 juin dernier.

Après une enquête de sept ans sur le géant américain Google, la Commission européenne a décidé d’infliger une amende de 2,42 milliards à l’entreprise. En cause ? Son service de comparateur de prix en ligne Google Shopping.

"Google a donné un avantage illégal à son propre comparateur de prix, en faisant sa promotion dans son propre moteur de recherche et en y rétrogradant ses rivaux. [...] C’est illégal au regard des règles européennes anti-trust", a poursuivi la commissaire danoise.

Dans le service de Google, les différentes entreprises peuvent payer pour avoir plus de visibilité. Cependant, ceux qui payent moins ou pas se sont plaint d’arriver très loin dans les résultats du service de Google, apparaissant ainsi à la troisième ou quatrième page.

 

Des sanctions qui doivent être respectées

 

"La décision exige que Google arrête sa conduite illégale sous 90 jours", a ajouté Margrethe Vestager. Si l’entreprise ne régularise pas sa situation, la commissaire prévient : "nous pouvons imposer une amende de 5 % de la moyenne du chiffre d’affaires mondial quotidien d’Alphabet, la maison-mère de Google, pour chaque jour de non-conformité."

Pour Google, cette amende de 2,42 milliards d’euros aura peu d’impact sur leur finance. En 2016 le groupe américain a engendré 80,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 17,8 milliards d’euros de profits.

Cette amende est la plus lourde infligée par la Commission européenne à une entreprise. La dernière en date était de 1,06 milliard d’euros et visait l’entreprise Intel en 2009.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.