Cet article date de plus de huit ans.

Facebook, Instagram, petites annonces... ces voleurs et trafiquants retrouvés grâce à internet

Kayla Smith, une Canadienne de 33 ans, a subtilisé son vélo à l'homme qui lui avait volé. Il avait posté une annonce sur le site Craiglist.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

Les voleurs et les trafiquants devraient se méfier d'eux-mêmes. Et surtout de leurs activités sur internet. Les réseaux sociaux comme Facebook, les plateformes de partage de photos comme Instagram, et les sites de petites annonces ont parfois permis de les retrouver. Francetv info revient sur trois histoires.

1Elle retrouve son vélo sur un site de petites annonces

Kayla Smith s'était fait voler son tout nouveau vélo, d'une valeur de 1 000 dollars à Vancouver (Canada). La femme de 33 ans est brièvement devenue une héroïne dans son pays, mardi 27 août, après avoir subtilisé sa bicyclette à un voleur qu'elle a retrouvé sur internet.

Le lendemain du vol, elle a parcouru les petites annonces sur le site internet Craigslist. Elle y découvre une bicyclette qui ressemble comme deux gouttes d'eau à la sienne. Elle contacte alors le vendeur et rendez-vous est pris. Sur les lieux du rendez-vous, elle reconnait immédiatement les autocollants qu'elle avait collés sur son cadre. "C'est mon vélo! Qu'est-ce que je fais ? Et là, je me suis dit, autant faire l'innocente", a-t-elle raconté mardi à la télévision publique CBC (en anglais). Elle demande alors au "revendeur" si elle peut essayer la bicyclette autour du parking où ils se sont retrouvés. Mais elle en profite pour prendre la poudre d'escampette avec son vélo. Face à la popularité de cette affaire, la police a mis en garde les Canadiens de ne pas essayer de confondre leurs voleurs.

2Un trafic d'armes démantelé grâce des photos postées sur Instagram

Le 23 août, un rappeur américain, âgé de 26 ans et originaire de Brooklyn (Etats-Unis), pensait se vanter de son trafic en postant sur Instagram des photos d'armes à feu et de liasses de billets. En réalité, Matthew Best, alias "Neno" Best, a permis à la police de New York de démanteler un réseau de trafic d'armes, indique le journal local New York Daily News (en anglais). Dix-neuf personnes ont été arrêtées, et les policiers ont saisi 254 armes à feu : un record.

Les autorités ont découvert que le rappeur se servait de son studio d'enregistrement d'Ocean Hill pour vendre les armes à feu, précise jeudi le site Opposing Views (en anglais). Ensuite, grâce au concours d'un policier, infiltré pendant un an au cœur du réseau d'armes illégales, les policiers ont pu démanteler le trafic, en provenance du sud du pays.

3Il se connecte à Facebook depuis la maison qu'il cambriole

En septembre 2009, un jeune homme de 19 ans a été arrêté en Pennsylvanie, aux Etats-Unis. Le site spécialisé Clubic raconte que l'adolescent s'était introduit dans une maison pour dérober deux bagues certies de diamants. Mais avant de quitter les lieux, Jonathan G. Parker s'était connecté à son Facebook depuis l'ordinateur de la victime. En partant, il avait oublié de se déconnecter. Une étourderie qui a permis à la police de l'interpeller.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.