VIDEO. Comment les drones conquièrent différents métiers

De plus en plus de professions se laissent séduire par les atouts des drones. Agriculture, architecture, ingénierie... Ces métiers changent pour intégrer les drones.

Voir la vidéo
France 2

De nombreux métiers sont prêts à changer et à s'adapter pour bénéficier des avantages des drones.

C'est le cas pour les copropriétaires d'un immeuble de Lyon (Rhône-Alpes). Souhaitant cibler les travaux d'isolation à réaliser, ils font appel à une société équipée d'un drone à caméra thermique.

L'engin effectue une centaine de relevés du bâtiment en trois heures de vol. Résultats : les endroits de perte d'énergie sont mieux déterminés qu'avec d'anciennes méthodes. Coût : 5 000 euros, soit 37 euros par propriétaire.

Des économies financières

Dans une carrière près de Chartres (Eure-et-Loir), un drone analyse en détail les 300 hectares des lieux. "L'intérêt du drone, c'est que ça nous donne une photo globale. (...) On peut identifier directement les endroits où ça ne va pas bien", explique à France 2 Grégoire Arranz, ingénieur de Monnoyeur.

Deux jours après, il a une carte en 3D de la carrière. La prestation coûte 7 500 euros. C'est beaucoup moins que les économies attendues sur les coûts de production.

Du côté d'Amiens, Thibaud Leroy, de la Chambre d'agriculture de la Somme, se rend avec son drone sur le champ de colza de Camille. Ce dernier veut évaluer comment cette plante a poussé sur les différentes zones pour adapter la dose d'engrais.

"Le capteur est 4 à 8 fois plus performant que l'oeil humain", confie Thibaud. Il en coûtera 80 euros à l'agriculteur, qui escompte une économie de 1 500 à 2 000 euros sur l'engrais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de drone prise le 9 septembre 2014, à Pessac (Gironde). 
Une photo de drone prise le 9 septembre 2014, à Pessac (Gironde).  (JEAN PIERRE MULLER / AFP)