Danemark : la Première ministre Mette Frederiksen prononce un discours en partie écrit par l'outil d'intelligence artificielle ChatGPT

Le but de la cheffe de gouvernement était de souligner l'aspect révolutionnaire mais aussi risqué de la technologie.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La Première ministre danoise Mette Frederiksen visite une école à Odense (Danemark), le 24 mai 2023. (IDA MARIE ODGAARD / RITZAU SCANPIX / AFP)

La Première ministre danoise Mette Frederiksen a prononcé, mercredi 31 mai, un discours au Parlement dont toute la première partie était rédigée par l'outil d'intelligence artificielle ChatGPT, rapporte TV 2 NEWS (en danois). Son but : souligner l'aspect révolutionnaire, mais aussi risqué, de cette technologie. ChatGPT est l'un des derniers exemples en date des capacités impressionnantes de l'IA, qui suscite aussi nombre d'inquiétudes sur les abus que permet la technologie.

"Ce que je viens de lire n'est pas de moi. Ou d'un quelconque autre être humain", a subitement expliqué aux députés Mette Frederiksen après son introduction lors d'un discours de bilan politique à l'occasion de la clôture de la session parlementaire. "Même s'il n'a pas toujours mis dans le mille, tant sur les détails du programme de travail du gouvernement que sur la ponctuation (...) ce dont (ChatGPT) est capable est à la fois fascinant et terrifiant", a souligné la dirigeante.

Le sujet est au menu d'une réunion de haut niveau sur le commerce entre les Etats-Unis et l'Union européenne ce mercredi à Luleå en Suède. Un groupe de chefs d'entreprise et d'experts, dont Sam Altman, le créateur de ChatGPT, ont mis en garde mardi contre les menaces d'"extinction" pour l'humanité posées par l'essor de cette technologie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.