Cet article date de plus d'onze ans.

Ce week-end, la Nuit des étoiles fête ses 20 ans avec 355 rendez-vous organisés dans toute la France

Intitulée cette année "Génération Hubble", la manifestation qui se tient les 6, 7 et 8 août, marque les vingt ans du télescope spatial qui a révolutionné l'astronomie.Hubble est le premier télescope qui nous a donné les premières belles images en couleur du ciel, des nébuleuses, des galaxies et des nuages de gaz.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Site d'observation à la cité des sciences et de l'industrie de La Villette à Paris - 2005 (AFP Stéphane de Sakutin)

Intitulée cette année "Génération Hubble", la manifestation qui se tient les 6, 7 et 8 août, marque les vingt ans du télescope spatial qui a révolutionné l'astronomie.

Hubble est le premier télescope qui nous a donné les premières belles images en couleur du ciel, des nébuleuses, des galaxies et des nuages de gaz.

Chaque année, des vacanciers, des familles, le temps d'une soirée observent le ciel et discutent avec des passionnés.

Trois cent cinquante cinq manifestations sont organisées cette année, mobilisant quelque 3.000 bénévoles, dans 266 communes, selon le programme officiel, consultable sur le site de l'Association française d'Astronomie.

Le soleil se couchera à 21h20 à Paris le 6 août. Vénus, Mars et Saturne seront visibles peu après, puis les étoiles après 22h00. La lune n'étant pas visible, les nuits seront noires, propices à l'observation de la Voie lactée et des étoiles filantes à l'oeil nu et de galaxies et nébuleuses au télescope.

Parmi les dominantes de cette vingtième édition, un site sera installé sur le plus haut poste d'observation de Paris, au cinquante-sixième étage de la tour Montparnasse.

Une brève histoire de "la Nuit des étoiles"
La Nuit des Etoiles est née en 1991 de la conjonction de deux projets: le souhait de la chaîne publique France 2 de créer une émission scientifique sur le ciel et l'idée d'une association, devenue depuis Planète Sciences, de monter une opération portes ouvertes des clubs d'astronomie au coeur de l'été.

Dès la seconde édition, en 1992, 185 clubs répondent présents, attirant 60.000 curieux sur le terrain et 3,8 millions de téléspectateurs. "On voulait s'inspirer de la fête de la musique. On appelait ceux qui avaient des télescopes à sortir dans la rue et dans les champs et montrer le ciel aux passants. C'était du bricolage", explique M. Piednoël, l'un des fondateurs de la manifestation.

"Aujourd'hui, la manifestation est plus balisée, avec des clubs qui obtiennent des autorisations des autorités locales, font connaître leur programme au public, organisent des conférences. On a gagné en professionnalisme, mais l'ambiance reste joviale et familiale. Cela reste des amateurs qui communiquent leur passion au grand public".

"La perception du public vis-à-vis de l'astronomie a changé. Avant, on voyait les astronomes un peu comme des doux dingues, aujourd'hui beaucoup de gens en font en amateur. Quelque 35.000 sont adhérents d'un club d'astronomie. Si on ajoute ceux qui ont un télescope et lisent la presse spécialisée, on monte à quelque 100.000 en France", selon M. Piednoël.
Le site de la Nuit des étoiles

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.