Que valent les nouveaux iPhone 5S et 5C d'Apple ?

La marque à la pomme a dévoilé deux nouveaux smartphones. L'un est un téléphone haut de gamme, l'autre est censé conquérir les marchés émergents. Côté technique, pas de révolution mais quelques innovations.

L\'iPhone 5C dans un magasin à Berlin (Allemagne), le 10 septembre 2013.
L'iPhone 5C dans un magasin à Berlin (Allemagne), le 10 septembre 2013. (KAY NIETFELD / DPA / AFP )

Adieu l'iPhone 5, bienvenue à l'iPhone 5S et à l'iPhone 5C. Apple a dévoilé, mardi 10 septembre, les deux nouveaux modèles de son téléphone. Le patron du groupe, Tim Cooke, a justifié ces annonces par le fait que la demande était devenue très forte cette année pour les smartphone.

L'iPhone 5S, vitrine haut de gamme d'Apple

Le nouvel iPhone 5S présente plusieurs améliorations par rapport à l'iPhone 5. Le directeur du marketing d'Apple, Phil Schiller, en parle comme du "téléphone le plus avant-gardiste que nous ayons jamais créé", avec "des technologies incroyables". La durée de la batterie, très critiquée, a été améliorée. Le 5S pourra ainsi supporter 10 heures de conversation téléphonique. 

L'iPhone 5S est censé être largement plus performant que son prédécesseur. Il contient ainsi un "nouveau microprocesseur A7 d'Apple (...), deux fois plus rapide" que celui de l'iPhone 5 et "40 fois plus rapide que celui du premier iPhone. Cela veut dire qu'on amène le niveau des consoles de jeux sur un téléphone", a insisté Phil Schiller.

Mais la principale innovation est le lecteur d'empreintes digitales qui permet de reconnaître le propriétaire du téléphone. Plus besoin de taper un code pour déverrouiller son appareil : il suffira d'une simple pression.

L'appareil photo, point faible de l'iPhone, reste à 8 millions de pixels. Soit beaucoup moins que les téléphones haut de gamme de ses concurrents Samsung ou Nokia. En revanche, Apple promet des améliorations au niveau du flash et l'apparition d'un mode "rafale".

Côté design, l'iPhone 5S assume son petit côté luxueux, avec des appareils disponibles en doré, argent ou gris.

Prix : il vous en coûtera 699 euros (199 euros avec un abonnement de deux ans) pour le modèle 16 Go, 799 euros pour 32 Go et 899 euros pour 64 Go. L'iPhone 5S sera disponible en France à partir du 20 septembre.

L'iPhone 5C, un faux "low cost"

Son aspect est bien plus commun et "flashy" que son cousin haut de gamme, avec des coloris bleu, blanc, rose, jaune et vert.

Les fonctionnalités et les performances sont quasiment identiques à celles de l'iPhone 5, la 4G en plus.

Prix : il n'a de "low cost" que le nom, puisqu'il coûte tout de même 599 euros pour la version 16 Go et 699euros pour la version 32 Go. Egalement disponible le 20 septembre en France, il sera également proposé à un prix réduit avec un abonnement de deux ans.

Avec cet iPhone 5C, la marque à la pomme entend pourtant mettre son smartphone à la portée des consommateurs des marchés émergents. Le groupe américain espère surtout rattraper son retard sur Samsung Electronics et Huawei Technologies dans des pays tels que l'Inde et la Chine. Mais pour de nombreux observateurs, l'iPhone 5C est encore trop cher. En Chine, où Apple n'occupe que 5% du marché des smartphones, il sera vendu 4 488 yuans (550 euros), à peine moins cher que l'iPhone 5.

Apple n'a pas présenté d'innovations majeures depuis l'iPad, en janvier 2010. Et cela se ressent au niveau des résultats : au deuxième trimestre 2013, son bénéfice net s'est effondré de 21,6%, à 6,9 milliards de dollars (5,2 milliards d'euros), contre 8,8 milliards de dollars (6,6 milliards d'euros) l'année passée, selon le site spécialisé Silicon.fr. De nombreux commentateurs estiment que le déclin du groupe de Cupertino est inéluctable. Mais ce n'est pas la première fois qu'un tel destin lui est prédit