E-commerce : la plateforme Amazon accusée de détruire des emplois en France

L'ancien secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, estime dans une note publiée vendredi 22 novembre que 7 900 emplois ont été détruits en France l'an dernier par la plateforme de e-commerce Amazon. Comment les petits commerces tentent-ils de s'adapter face à cette concurrence sur internet ?

France 2

Amazon détruirait-il des emplois en France ? Oui, affirme l'ancien secrétaire d'État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi. Selon ses estimations, pour un emploi créé chez Amazon, 2,2 sont supprimés dans les commerces traditionnels. Un constat en partie partagé par la Fédération des petits commerçants. Mais pour eux, il pourrait y avoir d'autres responsables, comme les manifestations des "gilets jaunes" des derniers mois ou encore le développement des centres commerciaux en périphérie.

21 millions de clients potentiels en France

Certains commerçants estiment que la plateforme est devenue incontournable. Amazon, c'est plus de 21 millions de clients français potentiels. Depuis un an, un fabricant de masques antipollution réalise plus de 10% de son chiffre d'affaires grâce à la plateforme. Un outil indispensable pour attirer de nouveaux acheteurs et livrer ses clients rapidement, même si cela a un prix. Si certains se sentent obligés de travailler avec Amazon, d'autres ont décidé de contre-attaquer. C'est le cas d'un boucher du nord de la France. Celui-ci s'est inscrit sur une plateforme en ligne gérée par les boutiques de sa commune. Les commandes sont encore rares, mais les commerçants reconnaissent avoir gagné en visibilité, avec plus de 3 000 visites par mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un centre logistique d\'Amazon à Amiens (Somme), le 23 juillet 2019. 
Un centre logistique d'Amazon à Amiens (Somme), le 23 juillet 2019.  (DENIS CHARLET / AFP)