Amazon veut équiper ses salariés de bracelets électroniques

Si un employé place ses mains au mauvais endroit, ou ne touche pas le bon objet au moment de la collecte, le bracelet pourra se mettre à vibrer, résume Mashable. 

Un employé d\'Amazon, dans un entrepôt de Peterborough, en Angleterre, le 15 novembre 2017. 
Un employé d'Amazon, dans un entrepôt de Peterborough, en Angleterre, le 15 novembre 2017.  (CHRIS J RATCLIFFE / AFP)

Amazon espère que ces bracelets permettront à ses employés de gagner du temps. Mais pour le site spécialisé GeekWire (lien en anglais)ce futur dispositif est plutôt inquiétant. Mardi 30 janvier, il a révélé que l'entreprise américaine venait de faire breveter un système de bracelets pour les salariés de ses entrepôts.

L'objectif de ces bracelets : surveiller les endroits où les employés posent leurs mains et se mettre à vibrer quand ils saisissent le mauvais objet, résume Mashable

"Si le brevet présente cette technologie comme un système qui permet de gagner du temps, surveiller les employés de cette façon paraît dystopique", a commenté Geekwire, inquiet. "C'est particulièrement vrai pour Amazon, une entreprise accusée d'imposer des conditions de travail intolérables dans ses entrepôts, comme des pauses toilettes chronométrées [une allégation contestée par Amazon], des semaines de travail de 55 heures, et des chronomètres qui permettent de s'assurer qu'un employé remplit assez de boîtes heure par heure", liste le site, traduit par Mashable.