Internet : escroquerie sur les avis de consommateurs

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 02/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L'an dernier, les ventes de village ont augmente de 20%. Peut-être la fin des pratiques abusives des avis de consommateurs sur Internet. Pour choisir un hôtel, un restaurant ou une location, les sites proposent des avis. Mais ces avis sont souvent factices. Désormais, ils ne pourront plus être anonymes et devront être vérifiables.

Un restaurant "extra", un hôtel "horrible", pour choisir une bonne adresse, 90 % des Internautes consultent ces commentaires sur la Toile. Mais 3/4 d'entre eux pensent que certains avis sont truqués. Pour faire le ménage, une nouvelle norme va être publiée. Voilà ses règles. Les faux avis rédigés par les commerçants seront interdits. Le consommateur devra s'identifier avec ses coordonnées pour vérifier qu'il dit la vérité. Car les filières de la fraude sont de plus en plus perfectionnées. Exemple à Madagascar où des officines fabriquent à la chaîne des avis truqués pour leurs clients francophones. Une équipe de Complément d'Enquête s'est fait passer pour un groupe hôtelier. Ce chef d'entreprise lui vend ses services.

Un euro le commentaire. Pour le rédiger, il fautjuste de l'imagination.

Quand vous cherchez les coordonnées de notre hôtel sur Pages Jaunes, vous trouvez un premier faux avis rédigé à Madagascar. Sur la Côte d'Azur, cet hôtelier se dit victime d'un chantage. Après plusieurs jours passés dans une chambre, ses clients ont refusé de payer.

Ils se plaignaient de l'eau, que la chambre était petite, "Si on ne me dédommage pas, je vais faire un commentaire !.

Il vous le dit clairement.

Bien sûr.

Depuis un an, les commentaires injurieux sont sur la Toile. La nouvelle norme donnera des recours contre les avis mensongers. De plus en plus de patrons sont prêts à jouer la transparence. Cette agence de voyages a été parmi les pionniers. Ici, les avis apparaissent dans l'ordre chronologique où ils ont été postés.

Cela conduit par exemple à un avis mitigé, suivi d'un avis plus négatif, et tous publiés quand ils ont été postés.

Une quarantaine d'entreprises vont adopter la nouvelle norme, toutes volontaires, dont cette agence. Pour rassurer, elle pourra afficher un logo sur son site dès la rentrée.

v
Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==