Intermittents du spectacle : exemple dans un concert de Christophe Maé

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 12/03/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La culture est une pépite, de surcroît créatrice d'emplois. Pour le vérifier, on a passé au crible un concert de Christophe Mahé. Il y avait hier soir à Lille 5.000 personnes dans la salle. Et dans les coulisses, 200 personnes s'affairaient.

Sur scène, il est la star. Mais le spectacle a lieu grâce à ceux qui gravitent dans son ombre.

Je m'appelle Charlotte, je suis chef déco.

Olivier, je prends les camions de matériel.

Loriane, habilleuse de la tournée.

Au total, ils sont presque 200 à travailler sur chaque concert. Tout commence à l'aube. Décors, enceintes, tout doit être installé. Mathieu est opérateur lumière. Il monte et démonte les éclairages.

C'est la magie d'un instant. On aurait un spectacle en permanence au même endroit, on viendrait tous les jours, je prendrais moins de plaisir.

Tous ceux qui travaillent sur la tournée sauf dans sa cuisine, transportable pour nourrir 100 personnes.

Je pars en tournée avec les fours, les plats chauffants.

Chaque soir, la buvette est pleine.

Parfois il y a la queue jusque là-bas.

Avant et après le concert faire dépenser Iepublic. Les souvenirs représentent un gros budget.

On achète tout pour Christopphe, on l'adore.

Une tasse pour penser à lui.

Le producteur a une inquiétude.

Le scénario catastrophe est quand l'artiste est malade.

Le JT
Les autres sujets du JT