Immobilier de bureau : besoin de locataires

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 05/12/2013Durée : 00h42

Le contraste est saisissant : on manque de logements dans les grandes villes, et dans le même temps le nombre de bureaux vides n'a jamais été aussi important. Pour la seule région parisienne, on compte 4 millions de mètres carrés vacants. Cela représenterait 80.000 logements de 50 metres carres.

La Défense poursuit sa mue depuis 50 ans aux portes de Paris. Un quartier dédié aux affaires où les grandes entreprises ont logé leurs sièges. De nouvelles tours sont élevées, toujours plus haut. Quand les promoteurs manquent de place pour construire, ils rénovent. Ainsi, cette tour datant des années 80 revue de fond en comble, 300 millions d'euros ont été investis. La fierté du groupe qui en est le propriétaire.

80.000 m2 de bureaux à La Défense, 40 étages pour 6.000 salariés.

Mais de salariés, pas le moindre signe. Dans les étages, le désert, pas un bureau, le silence. A l'heure du déjeuner, à la cantine, les tables sans couverts, Inutile de chercher le cuisinier. A l'entresol, personne dans les salles de squash, ni dans l'espace fitness. Notre PDG, lui, déambule jusqu'au 37e étage. Les bureaux témoins destinés aux potentiels clients. Depuis 12 mois, pas une entreprise n'a franchi le pas pour louer l'immeuble. En totalité, un bail à 35 millions d'euros par an.

On vient dans la tour EQHO, mais on ne vient que la visiter. Décider de bouger pour une entreprise pour plusieurs milliers de m2, c'est une décision qui en période d'incértudé économique, est une décision difficile à prendre.

Pour trouver preneur, le groupe a changé de stratégie, il va louer la tour par petits lots à plusieurs entreprises. Ce n'est pas un cas isolé, sa voisine est vide aussi. La Tour First occupée aux deux tiers seulement. Des bureaux trop chers.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==