Gaz de schiste : une technique de fracturation moins polluante ?

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 30/01/2014Durée : 00h38

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le retour du débat sur le gaz de schiste. Officiellement, toute exploitation est proscrite. Mais Arnaud Montebourg évoque une nouvelle technique de fracturation qui serait moins polluante. Selon "Le Canard enchaîné", il publiera même un rapport sur ce sujet après les municipales.

Pour les partisans du gaz de schiste, c'est une bonne nouvelle. Un système d'extraction qui ne polluerait pas et permettrait à la France de faire comme les USA: exploiter une nouvelle énergie. C'est ce qu'espère Arnaud Montebourg depuis longtemps, le seul en faveur du gaz de schiste au gouvernement.

C'est une position personnelle qui n'engage pas le gouvernement, c'est que nous puissions avoir une compagnie publique et nationale exploitant les gaz de schiste. Pour moi, le problème, c'est pollution ou pas de pollution.

Jusqu'à présent, la fracturation hydraulique était la seule méthode connue. Envoyer de l'eau mélangée à du sable et des produits chimiques à 3000 m sous terre pour casser la roche et faire remonter le gaz. Une méthode jugée trop polluante, interdite en France depuis 2011. Mais une société américaine aurait trouvé une solution plus propre: remplacer l'eau et les produits chimiques par un dérivé du propane. Les avis divergent.

Elle est plus propre parce qu'elle règle la problématique liée a l'eau. On n'utilise pas d'eau.

On ne résoudra pas le problème des hydrocarbures quand on les fore à grande profondeur. En migrant, ils emportent des choses polluantes comme les métaux lourds. Et des produits radioactifs.

La stimulation au propane, une alternative a l'état de projet.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==