VIDEO. Retraites : les congés maternité "a priori" pris en compte

Cette précision sur la réforme des retraites visant à permettre à ceux qui ont commencé à travailler tôt de partir à 60 ans a été apportée par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Francetv info

Les "périodes de maternité" seront "a priori" prises en compte dans la réforme des retraites visant à permettre à ceux qui ont commencé à travailler tôt de partir à 60 ans, a indiqué la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, lundi 4 juin, sur i-Télé.

La veille, son collègue en charge du Travail, Michel Sapin, avait indiqué que peut-être "un peu plus d'avantages" pourraient être octroyés aux femmes ayant eu des enfants et ayant commencé à travailler à 18 ou 19 ans pour partir à la retraite à 60 ans. Un tel geste pourrait résulter du fait que, selon Bercy, le coût de l'assouplissement de la réforme des retraites du précédent gouvernement sera moins élevé qu'attendu pour les finances publiques.

Les périodes de chômage peut-être prises en compte

Interrogée sur une prise en compte des périodes de chômage, la ministre des droits des femmes a répondu : "Je sais que c'est une des revendications des organisations syndicales reçues. Il s'agit en réalité de tenir un équilibre entre la nécessité de remettre de la justice" et de "tenir l'équilibre des comptes publics". "Entre ces deux injonctions-là, il faudra trouver la cible prioritaire", a-t-elle conclu.

Le rétablissement de la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé à travailler très tôt sera à l'ordre du jour du prochain conseil des ministres. 

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, le 4 juin 2012 sur i-Télé.
La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, le 4 juin 2012 sur i-Télé. (FTVI / I-TELE)