VIDEO. Pourquoi les plaques corses fleurissent dans toute la France

Arborer une plaque 2A ou 2B susciterait la crainte des automobilistes sur la route.

P. JACLIN, D. BONNET, T. CIROTTEAU

Les plaques d'immatriculation corses font fureur parmi les automobilistes, a rapporté Le Figaro, mercredi 9 avril. Depuis le 15 avril 2009, et la mise en place du nouveau système d'immatriculation les propriétaires de véhicules, ont la liberté de choisir le numéro du département figurant sur leur plaque minéralogique. Et les Français choisissent souvent les numéros de l'île de Beauté, 2A ou 2B.

Le "côté fort et viril des Corses"

Comment expliquer cet engouement ? "Les gens voient ce côté fort et viril des Corses et peut-être que sur la route ça passera mieux avec ces déaprtements", explique Clément Sicot, vendeur chez Norauto.

Un avis validé par l'expérience d'Olivier Panchaud, un habitant des Yvelines. "Avant j'étais immatriculé 78 [Yvelines], j'étais klaxonné en permanence (...) les gens ils sont peut-être plus tolérants avec une plaque corse ou même immatriculée 13 [Bouches-du-Rhône], par exemple", témoigne-t-il. Quand je vais à Marseille ou quand je pars en Camargue, je suis moins klaxonné qu'avec une voiture immatriculée 78 ou 75 [Paris], ajoute-t-il. Dans les faits, le 13 reste le département le plus choisi par les conducteurs français, suivi de près par le 59 [Nord].

Une plaque du département de la Haute-Corse.
Une plaque du département de la Haute-Corse. ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)