Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Pour Vallaud-Belkacem, "c'est Marine Le Pen" la gagnante du débat UMP

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

La porte-parole du gouvernement a estimé que Marine Le Pen avait été la principale bénéficiaire du face-à-face entre Jean-François Copé et François Fillon jeudi soir.

POLITIQUE - La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a estimé vendredi 26 octobre que Marine Le Pen avait été la principale bénéficiaire du face-à-face entre Jean-François Copé et François Fillon sur France 2 jeudi soir, reprochant aux deux candidats à la présidence de l'UMP d'avoir enterré le "front républicain". Interrogée sur France 2 pour savoir si ce face-à-face avait donné lieu à un vainqueur, la ministre a répondu : "Oui, Marine Le Pen. Marine Le Pen, sous les fenêtres de laquelle Jean-François Copé n'a cessé d'entraîner François Fillon, qui s'est laissé faire."

La porte-parole du gouvernement a constaté que les deux rivaux s'étaient "mis d'accord" sur la règle du "ni PS-ni FN", c'est-à-dire de ne pas appeler à voter PS en cas de duel avec le FN, ce qui a longtemps été la tradition à droite jusqu'aux cantonales de 2011. "Je vous rappelle que par le passé, le Parti socialiste a été capable de prendre sur lui-même pour préférer voter pour un candidat de droite plutôt qu'opter pour le 'ni-ni'. C'est ça les valeurs républicaines, c'est faire la distinction entre un parti républicain et un parti d'extrême droite", a-t-elle poursuivi. François Fillon a rejoint Jean-François Copé jeudi soir sur cette question en déclarant qu'il n'appellerait "jamais à voter pour le Parti socialiste, en tout cas en l'état de la gauche et du Parti socialiste français".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.