Pièces à conviction, France 3

VIDEO. Pièces à conviction. Expatriés : trop de prestations coûteuses ?

La France est le seul pays d'Europe à fournir un haut niveau de prestations à ses expatriés. Cela coûterait trop cher, a dénoncé un rapport interne du Quai d'Orsay. Mais ses recommandations n'ont pas été suivies d'effets... Extrait de "Pièces à conviction".

Pièces à conviction

La France est généreuse avec ses salariés expatriés : bourses d'études pour les enfants, aides sociales, indemnités de résidence… Mais toutes ces prestations coûteraient trop cher à l’Etat. C'est ce qu'a démontré un rapport interne du Quai d'Orsay en novembre 2013.

Ce document a comparé les services fournis par les consulats des principaux pays européens à ceux offerts par la France. Résultat, notre pays est le seul à exercer toutes les missions sans exception. Les consulats d'Allemagne et du Royaume-Uni, par exemple, ne délivrent ni carte d'identité, ni acte de mariage, ni bourse scolaire.

Faut-il abandonner certaines missions ?

Ce rapport propose d'abandonner certaines de ces missions, pour "rationaliser l'activité des services consulaires", ce qui permettrait de faire des économies, de réduire les effectifs du ministère et d'augmenter les recettes. Mais trois ans après sa publication, aucune de ses recommandations n'a été appliquée. 

Romain Nadal, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, est prudent : "On va évoluer vers une réforme de simplification et d'allègement des mesures en faveur des Français expatriés, mais cela doit se faire avec le dialogue avec cette communauté. On ne fait pas une réforme à coups de marteau. [...] La réforme a besoin de pédagogie pour être comprise et acceptée, même si elle est parfois douloureuse et que les mesures font des mécontents."

Extrait de "Nos très chères ambassades", une enquête de "Pièces à conviction" diffusée le 20 avril 2016.