VIDEO. Les Verts continuent à voir rouge

"Limoleage" de Delphine Batho, le jour d'après. Ce 3 juillet, une passation de pouvoirs triste à souhait, une Assemblée houleuse et un courant EELV écartelé.

Triste matinée pour une passation de pouvoirs et un au revoir. Delphine Batho laisse la place à Philippe Martin et bute au passage sur le mot "limogeage" - dur à dire… et à digérer. Début d’après-midi, Assemblée nationale : son remplaçant peut entendre le Premier ministre se faire interpeller par Barbara Pompili, coprésidente du groupe EELV. "La ministre et partie, mais les questions demeurent !"

Dommage collatéral, la division des écologistes sur cette question du budget. Pour Noël Mamère, il fallait quitter le navire. "A quoi ça sert d’avoir de bons ministres, comme Cécile Duflot et Pascal Canfin, si c'est pour participer à une politique qui est l'exact contraire des engagements pris par le gouvernement ?" Lesquels Canfin et Duflot resteront finalement dans l'équipe Ayrault en misant sur la mise en place de la fiscalité écologique - faute de quoi ils claqueront la porte, jurent-ils.

Mais au royaume du développement durable et du ministre jetable, le feuilleton continue : rendez-vous demain jeudi 4 juillet pour la conférence de presse de la "débarquée", qui a promis de tout "balancer".

La ministre de l\'Ecologie, Delphine Batho quitte son ministère, à Paris, mercredi 3 juillet 2013.
La ministre de l'Ecologie, Delphine Batho quitte son ministère, à Paris, mercredi 3 juillet 2013. (THOMAS SAMSON / AFP)